Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
MOUVEMENT NKUL BETI
Tribune libre
La perfection brise toutes les barrières (III). Réflexion menée par Stéphanie Mbida, 14 ans
Source, auteur, copyright
© Stéphanie MBIDA - Correspondance: La maman de stephanie
Comment une jeune personne sans privilège quelconque peut prendre contrôle de sa destinée et ainsi surmonter les obstacles qui la séparent de ses objectifs très élevés.
     Date de publication: 06-07-2011   18:00:01
LE CHOIX LE PLUS CRUCIAL DE NOTRE VIE :

Braver la critique négative ou se résigner à la pauvreté et/ou à l’insignifiance.

Réaliser toutes les tâches importantes de notre vie à la perfection nous permet à long terme de briser toutes les barrières qui existent entre nous et nos objectifs les plus élevés.

Cette formule simple, appliquée rigoureusement pendant une et de préférence même deux décennies, mènera toute jeune personne née dans des conditions difficiles, de la pauvreté extrême à de grandes réalisations et en fin de compte à l’aisance matérielle.

La plupart des êtres humains naissent avec d’énormes talents, un immense potentiel qui ne demande qu’à être développé avec beaucoup de travail et de discipline jusqu’à la perfection. Johann Wolfgang Goethe le confirme lorsqu’il observe que si les êtres humains se développaient exactement en rapport aux capacités phénoménales dont ils font preuve lorsqu’ils sont encore très jeunes, le monde serait rempli de génies.

Cependant, lorsque nous prenons la décision ferme de développer et d’exprimer toute l’étendue de notre talent en poursuivant un but très ambitieux, nous déclenchons simultanément un mécanisme visant à nous empêcher de nous démarquer de ceux qui nous entourent et à nous forcer à partager les mêmes visées limitées qui sont la norme dans notre milieu.
Ce mécanisme fait usage d’un ensemble de méthodes d’intimidations, la critique négative étant généralement la plus utilisée et la plus effective.

Lorsqu’une jeune personne choisit de poursuivre un but très ambitieux à la mesure de son talent, elle consacre désormais le maximum de ses ressources (temps, énergie, argent etc.) à atteindre cet objectif.
Quand par la suite, elle refuse à plusieurs reprises de rejoindre ses pairs dans leur oisiveté et autres activités peu productives, ou encore ose persister dans la poursuite d’objectifs que son environnement considère comme étant impossibles à réaliser; ceux qui l’entourent la qualifient de bizarre, arrogante et même dangereuse.

Ils se donnent donc pour mission de ramener la jeune personne travailleuse et ambitieuse ‘‘à la raison et sur le droit chemin’’ :

Certains l’agressent physiquement ou verbalement: Ils l’insultent, créent et propagent des rumeurs malicieuses et sans fondements sur sa personne, dénigrent ses réalisations, se font un plaisir immense d’exposer ses moindres lacunes au grand jour, de recenser le nombre de fois qu’elle trébuche, et la huent au moindre faux pas .

D’autres l’approchent en ‘‘amis’’ et lui conseillent d’être réaliste, de réviser ses ambitions à la baisse parce que des gens de son âge, de son ethnie, de sa classe sociale, de son pays, de sa race…. ne devraient pas essayer d’accomplir ce genre de choses trop grandes qui sont réservées aux ‘‘vraies gens’’.

Un autre groupe aborde cette jeune personne d’un angle pseudo intellectuel. Ils citent des auteurs illustres et/ou des passages de livres religieux pour lui démontrer qu’avoir des visées si hautes va à l’encontre de l’ordre établi et des normes de la décence et fait d’elle quelqu’un d’égocentrique, un agent provocateur et déstabilisateur qui constitue une véritable menace pour la société.

Dans certaines ethnies et régions du monde, le surnaturel (vodou, sorcellerie, forces occultes etc..) est même régulièrement utilisé pour intimider une telle jeune personne douée et dynamique. Il lui est constamment répété que les esprits n’approuvent pas du fait qu’elle essaie de réaliser des grands projets et que des malheurs lui tomberont dessus si elle persiste sur sa voie. Les moindres difficultés qu’elle rencontre sur son chemin sont alors utilisées comme preuves pour renforcer cette assertion.

Ces attaques sont très effectives et poussent la plupart des jeunes personnes à abandonner leurs projets ambitieux. De plus, ces jeunes apprennent que le fait d’essayer de développer leur talent à la perfection, d’exprimer tout leur potentiel et de poursuivre leur passion ne leur rapporte rien d’autre que représailles et châtiment au sein de leur cercle social.
Pire encore, ces attaques paralysent les autres membres de cette même communauté qui entretenaient eux aussi de grands rêves. Ceux-ci renoncent à leurs visées avant même d’avoir posé le premier geste par peur d’être à leur tour sévèrement pénalisés s’ils osent essayer de les matérialiser.

Ceci est bien dommage, car s’il était permis à la majorité des jeunes de développer leurs talents à la perfection et par conséquent de s’exprimer comme les génies qu’ils sont par nature, les maux qui minent notre société, particulièrement la pauvreté, disparaîtraient complètement ou du moins diminueraient considérablement en un temps record parce que ces prodiges apporteraient des solutions simples, peu coûteuses, mais pourtant très effectives à nos plus grands problèmes.


En règle générale, les familles, groupements sociaux, ethnies, et même nations qui évoluent le moins rapidement sont ceux qui disposent d’un système élaboré de croyances diverses et de méthodes d’intimidations certes subtiles, mais extrêmement efficaces, qui empêchent leurs jeunes gens de développer leur génie et leur talent à la perfection, de poursuivre des objectifs très ambitieux et de s’adonner entièrement à leur passion.

La plupart de gens invoquent le manque de moyens financiers comme la raison principale pour laquelle les jeunes personnes sans privilèges ne peuvent développer leur talent à la perfection.
Cette explication n’est que partiellement vraie.

En effet, si l’argent jouait un rôle prédominant par rapport à tous les autres facteurs qui influencent le succès futur d’une jeune personne, nous ne verrions pas des milliers de fils et filles de paysans africains obtenir des doctorats. D’autre part, tout individu né et ayant grandi dans un pays développé battrait au moins un record mondial, décrocherait plusieurs grands diplômes universitaires et serait extrêmement riche, ce qui est très loin d’être le cas.
De surcroît, les fils et filles de milliardaires et de chefs d’état feraient les plus grandes découvertes scientifiques, gagneraient tous les prix Nobel, gagneraient toutes les médailles olympiques dans les sports qui les passionnent, deviendraient astronautes etc… puisqu’ils ont le plus d’argent et de privilèges à leur disposition dès la naissance.


La réalité est que ce sont la critique négative et les autres formes d’intimidations qui, si subtiles qu’elles soient, refroidissent l’ardeur et asphyxient le génie de millions de jeunes personnes à travers le monde et ont par conséquent le plus grand impact négatif sur leur développement et sur le progrès de leur familles, tribus, pays et même sur l’avancée du monde en général.

La critique négative est une arme de destruction massive qui décime mille fois plus de génies que le manque d’argent et toutes les autres raisons réunies.
Elle est aussi effective parce qu’elle ne demande aucune compétence particulière. Elle peut être pratiquée par toute personne pessimiste et cynique, n’importe où et n’importe quand.
De plus, la plupart d’entre nous la perçoivent comme un mal bénin (sauf lorsque nous en sommes nous-mêmes victimes), car nous ne semblons pas être conscients du prix immense que nous payons sur le plan individuel et collectif lorsque nous la pratiquons sans retenue ou la tolérons.

L’Internet continue d’amener des possibilités immenses pour les jeunes personnes sans privilège de s’éduquer, s’informer sur la manière la plus effective de développer leurs talents et de présenter le fruit de leurs efforts au grand public. Malheureusement, cet instrument puissant contribue également à une montée vertigineuse de la critique négative, parce qu’il offre la possibilité auparavant inexistante, à un nombre de plus en plus large de personnes d’écrire et dire les choses les plus abjectes, méchantes et sans fondement à propos de quelqu’un d’autre, en se cachant derrière le confort et l’anonymat d’un pseudonyme.

Notons ici que la critique est nécessaire tant qu’elle reste positive et constructive. Celui qui nous critique positivement le fait parce qu’il nous aime et veut nous voir progresser. Il nous encourage à développer notre talent et à maintenir nos visées hautes, nous félicite pour nos victoires, nous montre comment corriger nos faiblesses, et cela avec respect, et nous remonte le moral lorsque nous rencontrons des échecs ou des obstacles sur notre parcours.

En ce qui me concerne, j’ai toujours osé poursuivre des objectifs peu communs pour quelqu’un de mon âge, que ce soit à l’école ou dans ma vie privée, ce qui suscite invariablement deux types de réactions qui sont aux antipodes les unes des autres.

D’une part, des dizaines de chefs d’états et autres grands dirigeants de ce monde me remercient, félicitent, et encouragent régulièrement pour mes efforts, à l’instar de Madame Pauline van der Meer Mohr, la présidente de l’Université Erasmus de Rotterdam aux Pays Bas, qui, enthousiasmée par mon initiative et ma détermination d’apporter une contribution considérable à la résolution de la crise économique mondiale et des problèmes liés aux catastrophes industrielles de grande envergure, a commenté dans son blog sur la lettre que je lui ai écrite. ( http://blog.eur.nl/voorzittercvb/2011/04/19/letter-from-stephanie/) afin d’en partager le contenu avec les étudiants de son université et la communauté universitaire hollandaise.
En plus, elle m’a fait l’immense honneur de présenter mes idées et solutions à la conférence d’Estoril au Portugal où plusieurs grandes têtes pensantes en matière d’économie, de politique et d’éducation se rassemblent une fois tous les deux ans.
Ces experts de renommée internationale, parmi lesquels des lauréats du prix Nobel, venaient chacun y présenter leurs solutions à la crise économique et aux grands problèmes que le monde rencontre actuellement. Enfin, Madame van der Meer Mohr a promis de me recevoir en personne et de me faire visiter son université lorsque je choisirai de me rendre en Hollande.

D’autre part, depuis que j’ai l’âge de 5 ans, un nombre croissant de personnes autour de moi utilise plusieurs des méthodes d’intimidation mentionnées ci-dessus pour me dissuader de viser haut et de continuer à faire les choses qui me passionnent et que je me sens capable de réaliser.
Il faut noter ici que contrairement à tous les leaders très influents avec lesquels je corresponds et qui m’encouragent toujours à maintenir mes standards et objectifs très élevés, mes détracteurs, dont aucun n’appartient au groupe des personnes les plus réussies de la planète, croient fermement en un monde d’impossibilités, insistent à me transmettre cette conviction et à me ‘‘ ramener sur terre’’.

Puisque le grand méchant loup de la critique se trouve toujours entre nous et nos buts élevés et est absolument déterminé à nous empêcher de les atteindre, qu’est-ce qu’une jeune personne sans privilège, qui a de l’ambition, du talent et est disposée à travailler dur peut donc faire lorsqu’elle se heurte à cet obstacle colossal ?


Lorsque cette jeune personne est confrontée à une immense vague de critique et d’intimidation, elle gagnerait énormément à s’isoler dans un endroit calme, pendant plusieurs heures ou même toute une journée si nécessaire, et à se poser ces questions fondamentales dont les réponses déterminent le cours de sa vie:

Devrais-je abandonner mes objectifs élevés malgré mon talent inné et ma passion pour ce que je fais, afin d’éviter d’être critiqué(e) et harcelé(e) par les gens autour de moi ?

Devrais-je renoncer à réaliser de grandes choses et ainsi demeurer toute ma vie dans des conditions financières défavorables malgré l’opportunité que le Bon Dieu m’a donnée de sortir de mes circonstances difficiles en exploitant mon talent à fond ?

Ou alors devrais-je accepter d’être critiqué(e), calomnié(e), intimidé(e) pendant quelques années pourvu que je produise les résultats exceptionnels dont je me sens capable et que je puisse ainsi mériter une meilleure qualité de vie et une place d’honneur dans la société ?

Je me pose régulièrement des questions similaires lorsque je suis confrontée à un barrage de critiques et autres tentatives d’intimidation :

Devrais-je exprimer tout mon potentiel, honorer la confiance et m’acquitter des responsabilités que tant de grands dirigeants, amis et membres de ma famille placent en moi, et rendre fiers tous ceux qui m’encouragent de près ou de loin dans mes initiatives?

Devrais-je assumer le rôle que le Bon Dieu a voulu que j’occupe dans la société en me donnant un talent si spécial et apporter au monde une contribution proportionnelle à ce talent ?

Devrais-je faire les choses qui me passionnent comme apporter des solutions simples, effectives et peu coûteuses aux problèmes qui affectent des millions de personnes à travers le monde, et éventuellement inspirer beaucoup d’autres jeunes personnes à travers mon exemple à faire autant voire de loin beaucoup mieux que moi, quitte à ce que les pessimistes et les cyniques m’insultent, me critiquent, ridiculisent, calomnient etc.…?

Ou alors devrais-je céder face à la critique et les intimidations, vivre largement en deçà de mon potentiel, ne pas m’investir corps et âme dans ce qui me passionne et donne un sens à mon existence, décevoir toutes ces personnes qui m’aiment, croient en moi, et me soutiennent des quatre coins du monde, décevoir le Bon Dieu en gaspillant le talent qu’il m’a donné, ne pas apporter une contribution substantielle au monde et me résigner à une vie de frustrations et de regrets ?

Je ressors toujours de ces sessions de réflexion plus déterminée que jamais à persévérer dans ma voie et à braver toute la furie de mes critiques. J’ignore alors leurs agressions et continue sur ma lancée.

Le principe que j’utilise donc afin de persévérer dans la poursuite de mes buts élevés malgré la critique négative est celui-ci :

JE CONSIDERE LA CRITIQUE NEGATIVE COMME UNE PARTIE INTEGRANTE DU PRIX A PAYER POUR PARVENIR A MES OBJECTIFS ELEVES ET JE L’UTILISE COMME UN STIMULANT QUI ME POUSSE A ACCOMPLIR ENCORE PLUS DE CES CHOSES QUI ME PASSIONNENT.


Je ne considère pas la critique négative comme un élément étranger à l’équation du succès.

Nous n’avons un grand mal à tolérer ce genre de critique que lorsque nous la percevons comme une aberration, une anomalie qui n’a pas sa place dans le processus qui mène au succès.


Il n’en demeure pas moins que si le milieu devient trop malsain pour notre évolution, nous devons considérer l’option d’aller nous installer dans un endroit plus propice à notre développement ou rompre le lien émotionnel qui existe entre nous et ceux qui insistent à nous démoraliser par leur critique, mais nous ne devons jamais considérer l’option d’abandonner notre passion et nos buts élevés juste pour faire plaisir à notre entourage et re-adopter leurs standards limités.

Il est important de noter ici que nous détenons le pouvoir de tourner la critique négative à notre avantage. Ceux qui cherchent à nous intimider ne veulent certainement pas nous voir évoluer, mais ils peuvent très souvent nous aider à progresser malgré eux de différentes manières :

- Nos critiques nous enseignent la patience face aux contretemps et aux échecs. Lorsque nous sommes habitués à être constamment critiqués de manière injuste, si nous ne succombons pas sous le poids de cette pression, nous développons plutôt des nerfs d’acier. Nous devenons persévérants. Nous n’abandonnons plus facilement même lorsque notre projet se heurte à d’immenses obstacles. Nous apprenons à ne plus attendre des circonstances idéales pour entreprendre même les projets les plus ambitieux qui soient. Lorsque nous trébuchons et tombons, nous nous relevons immédiatement de nous-mêmes et continuons notre chemin sans nous plaindre, sans attendre la pitié et l’aide des gens ou en vouloir à qui que ce soit.

- Les critiques nous rapprochent de ceux qui nous aiment et nous font apprécier encore plus profondément l’appui de ceux qui nous encouragent et particulièrement ces personnes qui investissent leur temps, énergie, argent, utilisent leur position sociale etc. pour nous soutenir dans nos initiatives.
Très souvent, nous les jeunes n’apprécions que rarement à leur juste valeur, les sacrifices que nos amis, des membres de notre famille et même des étrangers font pour nous soutenir. Nous sous-estimons énormément l’effort que cela leur coûte et nous comportons comme s’ils sont obligés de nous assister. Nous ne remarquons généralement que ce qu’ils ne font pas ou n’ont pas fait pour nous.
Nos critiques nous rappellent donc qu’il existe également beaucoup de personnes qui, plutôt que de nous vouloir du bien ou de nous venir en aide, s’évertuent au contraire à nous retirer le peu que nous avons et à nous pousser vers l’échec.

- Nos détracteurs nous démontrent qu’il est impossible d’être aimé de tous et nous apprennent que nous ne pourrons jamais faire l’unanimité ni satisfaire les attentes de tout le monde. Par conséquent, nous cessons de gaspiller une immense quantité d’énergie, de temps et d’autres ressources à essayer de plaire à tout le monde et concentrons cette énergie dans la poursuite de nos buts.

- Ils nous font travailler plus dur que nous ne l’aurions fait, car leurs attaques nous font apprécier le privilège d’avoir un talent, la santé nécessaire et l’opportunité d’exprimer ce talent. Si nous n’avions que des amis et des personnes qui nous applaudissent à longueur de journée, nous sombrerions facilement dans la paresse, la vanité et l’autosatisfaction.
Dans mon cas particulier, les critiques me font demeurer humble. Ils me font rester sur le qui-vive et maintiennent intact ma soif d’apprendre et d’accomplir encore plus.

- Nos critiques peuvent même nous servir de cobayes. Si quelqu’un qui se complait habituellement à nous décourager rejette une idée ou un plan, cela signifie que celui-ci vaut plus que la peine d’être mis à exécution. S’il est jaloux d’une de nos réalisations et s’évertue à la dénigrer, alors nous devrions comprendre que cette réalisation a une grande valeur et persister sur notre voie. En résumé, s’il nous envoie dans une certaine direction, allons exactement dans le sens contraire.


Rappelons-nous donc souvent qu’à talent égal, c’est la personne qui tolère le plus la critique négative qui va le plus loin dans la vie. Mieux encore, c’est la personne qui est la plus capable de transformer la critique négative en un tremplin vers le succès qui pose des actes exceptionnels.

Il est important de relever ici que ceux qui se complaisent à nous critiquer et intimider afin d’entraver notre évolution perdent eux-mêmes énormément sur le plan personnel.
        D’un, ces critiques et pessimistes gaspillent une immense quantité d’énergie et de temps à empêcher les autres d’avancer, des ressources qu’ils pourraient pourtant investir à développer leur propre talent, résoudre leurs propres problèmes et améliorer leur propre qualité de vie.
        De deux, lorsque les pessimistes et cyniques insistent à nous transmettre la conviction que les projets que nous essayons de mener à bien sont impossibles à concrétiser ou encore que nous n’avons pas le droit d’oser les réaliser, ils se convainquent de plus en plus fermement qu’ils n’ont eux-mêmes pas le droit d’accomplir des choses extraordinaires.
C’est pour cette raison que la majorité de ceux qui réussissent au plus haut niveau de ce monde gaspillent très peu de leur temps à critiquer et à démoraliser les jeunes travailleurs et ambitieux et consacrent plutôt le maximum de leurs ressources à leur propre progrès et encouragent les autres à en faire autant.

La personne qui s’investit donc à intimider et décourager les autres est la première et la plus grande victime de sa propre critique négative.

J’espère que ce second article va encourager chaque jeune à ne jamais abandonner la croyance que chacun de nous est né avec un talent spécial qui lui est particulier, et à agir tout au long de sa vie avec la conviction qu’il ou elle peut et va accomplir au moins une chose extraordinaire ou « impossible », comme gagner un prix Nobel, écrire un des meilleurs livres du monde, sculpter les plus belles statues de son pays, découvrir le vaccin contre le Sida ou le cancer, fabriquer les meilleures sandales, porte monnaies, paniers ou meubles de son continent, etc… et qu’il ou elle ne se laissera pas enfermer dans un monde de désespoir et d’impossibilités par la critique négative et les intimidations de toutes sortes.

En outre, j’espère que les journaux et autres medias publieront régulièrement des articles qui rappellent aux jeunes qu’ils sont tous des génies, que le génie n’a pas nécessairement besoin de conditions matérielles idéales pour s’exprimer comme Abraham Lincoln, James Watt, Charles Dickens, Emile Zola, Balzac, Thomas Edison, Barack Obama, Luiz Inacio Lula da Silva, l’ancien chef d’état du Brésil, le président bolivien Evo Morales, et bien d’autres avant nous l’ont démontré en laissant leur marque dans l’histoire malgré le fait qu’ils soient nés et aient grandi dans une grande pauvreté ou encore aient vécu dans des circonstances extrêmement difficiles.

Il est cependant absolument injuste d’attendre de la plupart des jeunes gens qu’ils survivent tous seuls la pression venant d’une structure familiale ou tribale qui étouffe le talent et l’ambition.
J’entretiens pour cette raison également l’espoir que le monde des media va mettre l’accent sur ce phénomène en y consacrant très fréquemment des articles ayant pour but de motiver les familles, tribus et autres groupes sociaux à revoir de près leur attitude envers les jeunes personnes travailleuses, ambitieuses et hautement motivées afin de s’assurer qu’au lieu d’étouffer le génie de ces derniers par la critique négative ou l’indifférence, ils deviennent plutôt des catalyseurs de progrès qui encouragent, applaudissent l’effort, traitent avec respect, célèbrent et récompensent de manière adéquate ceux qui se distinguent par leur contribution, leurs sacrifices et leur dynamisme.

Je dois reconnaître que j’ai le privilège de vivre dans un cadre familial où l’on me permet d’exprimer librement mon talent et de poursuivre tous les objectifs élevés que je me fixe, tant que je le fais pour le bien de ma communauté et de l’humanité en général. Et lorsque je trébuche et tombe, mes proches me remontent le moral et m’encouragent à me remettre rapidement sur mes pieds et à essayer encore une fois.

Si beaucoup de jeunes gens qui sont négligés dans leur famille, parce que perçus comme n’étant pas particulièrement talentueux, bénéficiaient eux aussi du même degré de support émotionnel que je reçois, ils réaliseraient certainement de véritables exploits.

Nous choisissons nous-mêmes le type de société dans lequel nous voulons vivre, selon que nous décidons d’attiser la flamme de génie en nos jeunes ou de l’éteindre par toutes sortes de moyens.
La critique coûte la même quantité d’effort que les encouragements. Cependant, ces deux actions produisent des résultats radicalement différents.
A long terme, la critique crée une société moribonde et immobiliste composée d’individus paralysés par leur peur de sortir des sentiers battus et d’entreprendre des grandes choses, parce qu’ils craignent d’être sévèrement pénalisés par leur environnement pour avoir osé le faire.
        Les encouragements par contre, permettent aux jeunes de cultiver leur génie et de l’exprimer pleinement et librement, et engendrent par conséquent une société vibrante, dynamique, innovatrice et prospère.

Comme nous avons pu le constater dans le cas des inventeurs comme Thomas Edison, les frères Wright, Fulton, Charles Goodyear, des auteurs comme Victor Hugo, Rousseau, Voltaire, des peintres comme Monet, Van Gogh, Picasso, ou encore des virtuoses de la musique comme Mozart, Beethoven, etc.… quand un génie exprime l’intégralité de son potentiel, le bénéfice qu’il en tire est infime par rapport aux avantages que ses accomplissements apportent à la société.
En fait, c’est plutôt la famille de ce prodige, sa tribu, sa nation et même la race humaine toute entière qui se voit élevée et fait un énorme bond en avant.
        Les honneurs et bénéfices matériels que les frères Wright ont tirés de l’invention de l’avion par exemple, ne représentent qu’une goutte d’eau en comparaison avec l’océan d’avantages que l’humanité récolte de tous les avions qui sillonnent le ciel depuis lors.

Toute famille, entité ethnique ou nation peut donc choisir soit de progresser à grandes enjambées en adoptant une culture qui permet à ses génies d’éclore et de s’épanouir, soit au contraire d’entretenir un système qui étouffe et néglige ses jeunes surdoués et par conséquent se condamne à ne s’extirper qu’à petits pas et avec grand-peine de ses problèmes.
Bravons donc individuellement la critique négative et développons nos talents à la perfection, c’est le seul et unique moyen par lequel toute jeune personne sans privilège peut avec le temps s’élever au dessus de ses circonstances difficiles, ou alors cédons face aux attaques des personnes qui ne veulent pas nous voir évoluer, et ceux d’entre nous qui grandissent dans des conditions financières difficiles y demeureront pour le restant de leur vie.

Bravons collectivement la critique négative et résistons au plaisir malsain d’intimider ceux qui autour de nous essaient de développer leurs talents à la perfection, ou alors résignons-nous à vivre plus longtemps dans la pauvreté ou avec d’immenses problèmes, sans les solutions simples, très effectives, évidentes et peu coûteuses que ces prodiges auraient pu y apporter.

C’est un choix élémentaire mais crucial.

Stéphanie MBIDA
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Stéphanie MBIDA - Correspondance: La maman de stephanie
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
12-05-2013
Bonne fête maman
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES

按揭計算機| 買樓| 上車盤| 搵樓| 屋苑| 樓盤| 地產| 租樓| 租盤| 二手樓| 新盤| 一手樓| 豪宅| 校網| 放盤| 樓價| 成交| 居屋| 貝沙灣| 美孚新邨| 嘉湖山莊| 太古城| 日出康城| 九龍站 | 沙田第一城| 西半山 樓盤| 樓市走勢| 青衣| 西貢 樓盤| 荃灣 樓盤| Grand Austin出售的樓盤

推荐一个卖雪茄的网站| 雪茄网购| 雪茄哪里买| 雪茄| 哈瓦那雪茄| 雪茄网| 雪茄专卖| 雪茄价格| 雪茄烟网购| 雪茄专卖网| 雪茄专卖店| 网上哪里可以买雪茄| 买雪茄去哪个网站| 雪茄怎么抽| 雪茄烟| 雪茄吧| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 大卫杜夫雪茄| 保利华雪茄| 古巴雪茄品牌| 古巴雪茄价格| 古巴雪茄| 古巴雪茄多少钱一只| 古巴雪茄专卖网| 烟斗烟丝| 烟丝| 小雪茄| 金特罗雪茄| 帕特加斯d4 | 蒙特雪茄| 罗密欧朱丽叶雪茄|

噴畫| banner| banner 價錢| Backdrop| Backdrop 價錢| 易拉架| 易拉架 價錢| 橫額| 印刷| 橫額印刷| 印刷 報價| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 宣傳單張印刷| 展覽攤位| 書刊 印刷| Bannershop| Ebanner| Eprint| 印刷 黃店| 印刷公司| 咭片| 海報| 攤位| pvc板| 易拉架設計| 海報印刷| 展板| 禮封| 易拉架尺寸| foamboard| pvc| printer| label| print shop| poster| business card| postcard| print services| printing company| name card| hk print| hong kong printing| Leaflet| Printing|

邮件营销| Spread| Email Marketing 電郵推廣|

wms| vending machine| barcode scanner| QR code scanner| SME IT| it solution| rfid tag| rfid| rfid reader| it outsourcing| printing labels| IRLS| IT Support| system integration| software development| inventory management system| label printing| digital labelling| barcode label| Self Service Kiosk| Kiosk| Voice Picking|

Tomtop| Andoer| LEMFO| Anet A8| Xiaomi Roborock S50| Xiaomi M365 Scooter| MXQ PRO| MJX Bugs 5W| Hohem Isteady Pro| Hubsan H501s X4| Anet A6| Dobby Drone| ILIFE V7s| Creality Ender-3| Hubsan H501s| Hohem Gimbal| Trumpy Bear| Amazfit Bip| Hubsan H501s| Vernee T3 Pro| DJI Mavic Air| Anet A8 3d Printer Review| Populele| SONOFF| Homekit| JJPRO X5| LEMFO LEM7| Anet| Koogeek| Hubsan Drone| Wltoys| Feiyu| Zeblaze| Lixada|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| electric bicycle|