MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Erick Achille Nkoo face à la situation somalienne
Source, auteur, copyright
Propos recueillis par Maurice Ze pour le Mouvement Nkul Beti
© Mouvement Nkul Beti
Selon les estimations des agences d’aide internationale, la population somalienne serait de dix millions d’habitants, dont près de la moitié aurait été menacée par la dernière crise alimentaire.
     Date de publication: 20-12-2012   11:27:19
La Somalie, grâce aux spectaculaires actes de piraterie maritime, est devenue plus présente sur la scène internationale. Ce pays, oublié depuis le fiasco américain de la bataille de Mogadiscio en octobre 1993 et le retrait précipité des casques bleus onusiens en mars 1995, fait preuve aujourd’hui de l’échec de la communauté internationale. Toutefois, même sans Etat, l’économie somalienne est croissante et dynamique. La population somalienne montre un certain dynamisme en matière d’affaires. Les Somaliens, répartis dans toute la Corne de l’Afrique, et ceux de la diaspora, se révèlent de redoutables businessmen.
1. Face à Face : Bonjour Erick Achille. Vous êtes parti du Soudan pour retourner dans votre pays d’origine le Cameroun. Comment vous en sortez-vous et quel est votre constat de ce pays après des années d’éloignement ?
 
Bonjour c’est toujours avec un sentiment légitime de fierté que je prends la parole sur cette plateforme dans l’optique d’aborder avec vous les grands enjeux de l’actualité du monde. Comme vous le dites si bien je suis désormais chez moi au Cameroun ce pays que j’aime bien et dont le développement fait l’essence de mon souci.
2. Face à Face : Dites-nous pourquoi vous avez souhaité orienter cet entretien sur la Somalie…
 
Vers la somalie parce que, malgré les multiples problèmes auxquels elle fait face, elle vient de connaitre de manière démocratique un changement politique. Ce qui lui donne sans doute des perspectives nettement meilleures. C’est d’ailleurs une très grande leçon démocratique qu’elle donne au monde entier.
3. Face à Face : L’effondrement de l’état somalien à partir des années 1980 est dû à quoi ?
 
La somalie est un pays qui tout au long de son histoire n’a jamais connu la stabilité et n’a jamais eu l’occasion de se construire. L’effondrement de ce pays nait d’une part, des clivages claniques et l’émiettement social dérivant de l’ethnocentrisme, et d’autre part, le coup d’Etat de Saïd Barren en 1969 qui a gouverné d’une main de fer la Somalie. Cette concentration du pouvoir a donné naissance à une chronique revendication sociale – une guerre civile- qui à son tour a entrainé la chute de Barren ainsi que l’asphyxie des institutions de l’Etat avec surtout une désorganisation des services de police.
4. Face à Face : Comment se présente actuellement la structure interne du pays sur le plan géographique et par rapport aux enjeux politiques, économiques et religieux ?
 
Disons que depuis la chute de Barren en 1991, la Somalie vit une division géographique interne avec d’un coté, le somali land qui a décrété son autonomie suivi de la punt land.
5. Face à Face : De manière explicite, que devons-nous retenir sur Mogadiscio, Samaliland, Puntland, Bakool et LowerShabelle ?
 
De manière explicite, il convient de dire que, Mogadiscio la capitale est contrôlée par les TFG, la somali land et la punt land quant à elles ont proclamé au lendemain de la chute des institutions politiques leurs indépendances. Bakool et lowershabelle sont des zones de famine contrôlées par les islamistes extrémistes alshabab.
6. Face à Face : L’ONU fait son retour en janvier 2012 après dix-sept années d’absence. Quel est le bilan de ce retour ?
 
A mon avis le bilan de l’ONU en somalie est positif. Il y a eu en octobre dernier des élections transparentes qui ont mis fin à une longue période de transition. Une election qui a conduit à l’election d'un nouveau président, Hassan Sheikh Mohamud, qui faisait suite à celle du président du Parlement. Meme comme il est vrai que les pays dits grandes puissances ont laissé la somalie dans une situation trouble
7. Face à Face : Aux yeux de la presse occidentale, l’actualité de la Somalie se concentre sur quatre thèmes : La piraterie, l’immigration, la menace terroriste et la famine. Ce sont les seuls maux qui sévissent la somalie ? Quel problème a entrainé l’autre et quelles sont les causes de tous ces différents problèmes ?
 
Vous savez en fait que, c’est la famine ou la misère qui entraine les autres maux tels que l’insécurité l’immigration, la piraterie et la menace terroriste. Il faut aussi prendre en compte les rivalités claniques qui constituent un véritable frein au développement en Somalie
8. Face à Face : Pour l’opération « Atalante » (EUNAVFOR), l’Union européenne est présente au large des côtes somaliennes, aux côtés des Etats-Unis et de l’OTAN et sans oublier la Chine, la Russie, l’Inde, l’Iran et le Japon. Une trentaine de navires de guerre couvrant ainsi une surface supérieure à celle de la mer Méditerranée. Ce déploiement militaire est-il nécessaire pour stopper la piraterie dans le Golfe d’Aden qui menace les approvisionnements en pétrole et la circulation des navires occidentaux ? Pourrait-on agir autrement au lieu du maintien d’une force navale si importante ?
 
Je ne pense pas. Du moins pour l’instant, c’est la condition sine qua none.
9. Face à Face : Qui sont les shebab ? Quelles sont leurs ambitions ? Des fondamentalistes qui souhaitent instaurer un état islamiste ?
 
Les shababs (jeunes) sont un groupe de jeunes extrémistes qui souhaitent faire de la Somalie un Etat islamique. A mon avis la présence des shababs constitue un réel frein pour le processus de paix en Somalie
10. Face à Face : La situation géopolitique avec les pays tels que l’Ethiopie, l’Erythrée et le Kenya ? Le jeu des puissances des Etats voisins constitue-t-il un autre facteur de déstabilisation chronique pour ce pays ?
 
Cela va sans dire le problème de leadership dans cette région a tout au long de l’histoire conduit à des envahissements et à la déstabilisation de la Somalie avec l’appui des Etats unis qui tiennent à asseoir leur hégémonie après la chute de l’Irak. Pour être clair, les pays voisins jouent la partition des USA qui visent à étendre leur contrôle sur la corne de l’Afrique.
11. Face à Face : Quels sont les intérêts que poursuivent les acteurs internationaux, et en partie aussi les gouvernements régionaux intervenus militairement en Somalie ?
 
Les Etats-Unis et les autres puissances impérialistes telles la France, l’Italie et tous les autres gouvernements africains qui sont militairement intervenus en Somalie sont politiquement responsables du chao politique de ce pays. Et comme je le disais précedement, il y a un problème de leadership dans cette partie de l’Afrique et c’est la raison pour la quelle on peut voir de la part de certains gouvernemenst de cette sous region des tentatives de destabilisation de ce pays completement appauvri par la guerre et d’autres maux.
12. Face à Face : Et le rôle des pays arabes dans ce pays…
 
En 1974, la somalie adhère à la Ligue arabe et intensifie son aide envers les mouvements de l'Ogaden et de l'Érythrée. La somalie est liée aux pays arabes par des liens religieux et linguistiques. Il faut noter que la langue somalienne jadis s’écrivait avec l’écriture arabe. Je crois d’ailleurs que ces liens historiques devrait être mis au profit de la construction socio politique de la somalie.
13. Face à Face : Malgré le problème de piraterie, de terrorisme, de famine et d’immigration, l’économie somalienne connait un certain dynamisme qui est dû à quoi ?
 
Disons que ce dynamisme nait de la volonté de la diaspora somalienne de construire l’économie de leur pays.
14. Face à Face : Le rôle des Somaliens de l’extérieur…
 
Les somaliens de la diaspora jouent un rôle de choix dans la construction de l’économie de leur pays à travers notamment des investissements privés dans des entreprises commerciales. Il faut d’ailleurs souligner que la somalie reçoit chaque année plus de 2 milliards de dollars de la part des somaliens de la diaspora. Une somme non négligeable qui vise à améliorer l’économie du pays.
15. Face à Face : Quelles sont les perspectives de ce pays ?
 
Disons que la somalie a un avenir certain à condition que le peuple somalien comprenne les enjeux de l’unité nationale et la stabilité politique car le problème de la Somalie trouve ses racines dans l’intolérance de son peuple. Il est donc temps que la somalie relève les nouveaux défis que sont désormais la réconciliation politique, la Stabilisation sécuritaire et la fourniture de services de base
Merci pour cet entretien.
C’est plutôt moi qui vous remercie
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
Propos recueillis par Maurice Ze pour le Mouvement Nkul Beti
© Mouvement Nkul Beti
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES