MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Anicet Ekane : « Notre démarche est patriotique »
Source, auteur, copyright
© Le Jour : Propos Recueillis Par M.M.N.
Le membre du bureau politique du Manidem explique qu’il s’agit d’une dynamique d’ensemble pour l’avenir du Cameroun.
     Date de publication: 07-02-2016   09:04:39
Pourquoi le Manidem a entrepris demande au président de la République de ne pas se représenter ?

Nous sommes sur le terrain politique. Nous ne sommes ni sur le terrain légal, ni sur le terrain constitutionnel. Nous disons à Paul Biya, qu’il sorte du pouvoir par la grande porte et qu’il entre dans l’histoire par la grande porte. Nous lui conseillons ne pas sortir par la fenêtre comme l’a été Kompaoré. Qu’il soit le président qui, compte tenue de la situation et pour l’avenir de notre pays, a décidé de rentrer dans l’histoire de l’Afrique et du Cameroun en résistant à la surenchère du pouvoir al aeternam et en quittant le pouvoir en organisant la transition dans son pays. Voilà le sens de notre message. Biya peut faire ce qu’il veut sur le plan légal ou constitutionnel. Ce n’est pas notre terrain. Notre terrain est politique. Nous ne traduisons là que ce que les Camerounais pensent ou disent.

Parce qu’en réalité, la démarche du Rdpc est une manipulation et une intimidation. Manipulation parce qu’il veut faire croire que c’est la base qui sollicité la candidature de Biya, que ce n’est pas une décision en haut niveau. C’est une manipulation parce que ce qui va suivre, ce ne seront pas uniquement les sections du Rdpc qui vont demander à Biya de se présenter. Après on entendra les chefs traditionnels, les forces vives de la nation, les taximen… Ces manipulations tendent à faire croire qu’il y a des raisons qui militent pour que Paul Biya se maintienne au pouvoir.

Comment le Manidem compte s‘y prendre pour atteindre son objectif ?

Ce n’est pas l’affaire du Manidem. Nous sommes des éclaireurs, des guides, des accompagnateurs. Nous disons aux Camerounais qu’il s’agit de notre avenir. Tout dépend de vous. Notre appel dit que partout où il y a une représentation de l’Etat, il faut que le peuple aille exprimer cette idée-là à savoir que Biya sorte par la grande porte du pouvoir et organise des élections transparentes où il n’est pas candidat. Soit avec notre lettre, soit avec leur pétition. Mais que ce soit une dynamique d’ensemble. La suite du mouvement dépendra de la mobilisation des Camerounais. Si les Camerounais veulent que cette affaire prenne de l’ampleur, on va y arriver.

Comment le Manidem est organisé dans cette dynamique ?

Il y a le collectif des patriotes panafricains qui démarre l’affaire avec nous. Nous avons des partenaires politiques, le Front panafricaniste et progressiste. Il y a des organisations politiques qui ont la même vision que nous. Le Manidem est ouvert à toute collaboration pour cette dynamique y compris les forces progressistes du Rdpc. Et à Yaoundé, j’ai entendu lors des débats à la radio hier, des militants du Rdpc qui approuvent totalement cette démarche-là. Elle est citoyenne, elle est patriotique. Donc toutes les contributions sont la bienvenue. Ce n’est pas la dynamique du Manidem. C’est la dynamique du peuple camerounais qui veut être maitre de son destin.

Si le président ne tient pas compte de votre interpellation et organise des élections anticipées auxquelles il est candidat…

A chaque jour suffit sa peine. Nous venons de lancer cette dynamique. Voyons d’abord quelle est l’ampleur qu’elle va prendre. Si elle prend une ampleur importante, ce n’est pas le Manidem qui décidera. Ce sont les Camerounais qui décideront de comment on va sortir de cette impasse. J’entends des partis qui se disent légalistes et qui soutiennent que Biya doit aller à la fin de son mandat. Ça ne veut rien dire parce qu’on ne peut pas dire que Biya a échoué et le laisser continuer sous prétexte que c’est constitutionnel.

Ce n’est pas notre problème. Nous disons qu’il ne faut pas qu’il se représente. C’est Biya « non », « stop ». On verra d’ici là ce que va devenir cette dynamique.
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Le Jour : Propos Recueillis Par M.M.N.
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES