MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE              COUPE DU MONDE             CAN
Fécafoot: Tombi à Roko au tribunal pour usurpation de titre
Source, auteur, copyright
APA
L’accusant d’usurper le titre de président de la fédération, trois de ses adversaires l’ont traîné devant le tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif
     Date de publication: 18-12-2015   11:07:16
Le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), Tombi à Roko Sidiki, vient d’être traîné devant le tribunal de première instance de Yaoundé-centre administratif par trois adversaires qui l’accusent d’«usurpation de titre», apprend-t-on jeudi de sources judiciaires.

L'ancien gardien de but international Joseph Antoine Bell, mais également Abdouraman Hamadou et Emmanuel Loga, qui ont toujours contesté le déroulement du processus ayant conduit à son élection à la présidence fédérale, constatent en effet que M. Tombi continue de se prévaloir de la qualité de président de l'instance, en dépit d'une sentence arbitrale défavorable rendue le 12 novembre dernier à laquelle il n'a pas fait appel.

Les plaignants, qui se sont constitués partie civile, entendent par ailleurs « fixer le quantum de leurs dommages intérêts, le moment venu ».

L'élection de Tombi à Roko à la présidence de la Fécafoot, le 28 septembre dernier, avait été suivie d'une levée de boucliers de ses éternels adversaires, se soldant par une plainte devant la chambre de conciliation et d'arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun, qui le 12 novembre suivant, a annulé tout le processus électoral qui n'avait pas pris en compte certains corps de métier du football.

Et, alors que le dossier avait été transmis au Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne (Suisse) pour une ultime sentence, le nouveau président fédéral n'avait pas fait appel dans les délais prescrits.

Entre-temps le gouvernement, par l'entremise du ministre des Sports Bidoung Mkpatt, a adoubé le bureau exécutif contesté, estimant que le CNOSC avait « outrepassé ses compétences » légales.
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
APA
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES