MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Le mobile en quête d'un nouveau souffle
Source, auteur, copyright
ladepeche.fr
Le salon mondial de la téléphonie mobile s'est ouvert hier à Barcelone. Alors que l'équipement en smartphone atteint sa maturité en occident, les constructeurs misent sur les marchés émergents et, surtout, sur un nouveau souffle capable de redynamiser le marché : réalité virtuelle, objets connectés, 5G, les pistes sont ouvertes.
     Date de publication: 22-02-2016   17:56:42
Le salon mondial de la téléphonie mobile (Mobile world congress) de Barcelone, qui s'ouvre ce lundi pour quatre jours est devenu un rendez-vous tellement important pour tout le secteur des télécommunications que certains constructeurs, piaffant d'impatience, ont déjà dévoilé leurs nouveautés avant que l'ouverture n'ait lieu, à l'instar hier de Samsung (avec ses S7), LG (G5) et Huawei. C'est que les fabricants de smartphones sont sans cesse bousculés d'un côté par des consommateurs en quête de nouveautés et de l'autre par un marché très dynamique où l'on voit les constructeurs historiques concurrencés par de nouveaux géants chinois et indiens à la force de frappe et, désormais, aux capacités d'innovation très importantes.

Les Chinois en force

Pour survivre, chaque constructeur doit sans cesse se remettre en question. C'est que la croissance du marché de la téléphonie s'essouffle. Un phénomène logique puisque de plus en plus de monde est désormais équipé d'un smartphone. Les constructeurs comme LG, Samsung et dans une moindre mesure Apple (préservé par une position haut de gamme) se sont tournés vers les pays émergents, mais ce marché prometteur est convoité par des constructeurs chinois. Les Xiaomi, Huawei, ZTE… ont longtemps eu la réputation de copier les smartphones existants, parfois jusqu'à la caricature. Mais depuis quelques années, s'appuyant sur un marché intérieur forcément dynamique, les Chinois ont massivement investi en recherche et développement et sont capables de proposer des appareils d'excellente facture pour trois fois moins cher. «En Chine, Samsung a été poussé hors du top 5 par les acteurs locaux. Apple s'en tire mieux du fait de son positionnement haut de gamme clairement identifiable par les consommateurs», souligne Thomas Husson, analyste chez Forrester.

Un smartphone à… 6,60 euros

Mieux, le marché mondial voit arriver de nouveaux constructeurs indiens, comme Ringing Bell, qui a dévoilé la semaine dernière un smartphone au prix de… 6,60 euros ! Imbattable.

Les constructeurs historiques doivent donc redoubler d'initiatives, notamment sur deux plans : arrêter la course à la puissance pour se concentrer sur le confort d'utilisation ; et explorer de nouvelles pistes pour mettre le smartphone au centre d'un écosystème bien pensé, le tout à un prix raisonnable. «On va aller vers une logique de spécification et d'amélioration, avec un meilleur appareil photo ou une autonomie plus grande par exemple, peut-être quelques avancées sur la réalité virtuelle mais il ne devrait pas y avoir d'innovation majeure», estime M. Husson.

Réalité virtuelle et objets connectés

Les investissements dans la réalité virtuelle (VR) sont de plus en plus importants, notamment avec des cardboards abordables. Plutôt que d'avoir un casque de réalité virtuelle coûteux, les constructeurs proposent de glisser son smartphone dans un étui-casque adapté. Si certains cardboards sont en carton, les constructeurs veulent proposer des solutions plus solides et confortables. «On attend beaucoup de Samsung et des applications en la matière avec son casque Gear VR, ainsi que des lunettes en carton de Google, qui pourraient être l'un des cadeaux gratuits les plus communs sur le congrès», envisage ainsi le cabinet CCS Insight.

Enfin, le salon est aussi l'occasion pour les opérateurs de télécommunication d'imaginer les réseaux du futur. Après la 4G, la 5G arrive avec des débits supérieurs à 10 gigabits par seconde. Certes, le lancement commercial de la 5G n'est pas attendu avant 2020 en Europe, mais les industriels y réfléchissent déjà, notamment pour accompagner le développement des objets connectés.

Des objets connectés – capteurs météo, alarmes, etc. – qui ont véritablement pris leur envol et donnent une nouvelle dimension à la téléphonie mobile. Et dans ce secteur, Toulouse est aux premières loges puisque la société Sigfox déploie un réseau mondial pour l'internet des objets.
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
ladepeche.fr
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES