MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Made in Africa : la voiture « Kantanga », une initiative privée ghanéenne
Source, auteur, copyright
Africaweblab / Ecrit par Sedjro Boris Kurt Houssou
Kantanka une voiture conçue par des Africains bientôt disponible sur le continent ?
     Date de publication: 25-10-2014   08:15:14
Le tour de force vient de l’Afrique de l’ouest, plus précisément du Ghana. Le cerveau derrière ce rêve en phase de devenir réalité est celui de Apostle Dr Kwando Safo l’instigateur et le propriétaire du « Kantaka Group of Companies ». Il s’agit d’un génie, d’un inventeur et d’un philanthrope africain. Apostle est bien un apôtre, un de ceux qui croient que leurs rêves sont réalisables. C’est ainsi qu’avec son équipe ils ont conçu une voiture pour le moins révolutionnaire. C’est près de Accra la capitale du Ghana qu’ils mijotent la recette qui fera peut être entrer l’Afrique dans l’histoire économique de ce monde par la grande porte.

Quelques caractéristiques de la Kantanka

La Kantanka est un SUV, vous savez, ces grosses voitures que les Américains affectionnent. Néanmoins elle s’éloigne de ses ancêtres par des différences notables, révolutionnaires et dans l’air du temps : le moteur qui fait mouvoir cette voiture n’utilise pas d’énergie combustible. Entendez par là que la Kantanka embarque un moteur électrique dont la source d’énergie est constituée de batteries rechargeables.

Les batteries peuvent être rechargées par le biais de l’énergie solaire ou de manière classique. Lorsque que vous conduisez la Kantanka elle convertit progressivement l’énergie qu’elle reçoit du soleil en énergie mécanique et elle s’en sert pour se mouvoir.

Dernière caractéristique et pas des moindres, elle est entièrement conçue, manufacturée et assemblée au Ghana. Bien sûr, certaines pièces de la voiture sont importées de différents continents mais tout l’assemblage est réalisée sur place par des jeunes entre 18 et 25 ans qui n’avaient jusque là aucune compétence dans ce domaine.

Utopie ou réalité

Apostle Dr Kwando Safo garde la tête froide, même s’il affirme que 6 à 10 voitures peuvent sortir de son usine par jour pour nourrir le marché ghanéen et pourquoi pas plus, il reconnaît toutefois que les Africains considèrent tout ce qui est produit par leurs pairs comme non fiable. Ainsi il ne peut affirmer que son bolide aura un succès commercial mais il reste confiant quand à l’évolution des mentalités.

L’autre question qui reste en suspens concerne le pouvoir d’achat des Africains. Pourront-ils, même s’ils le souhaitent, s’offrir la Kantanka ? Oui, affirme son concepteur, elle restera abordable et les classes moyennes pourront se la procurer.

Un avenir hors de l’Afrique

Plusieurs offres seraient déjà faites par des Européens et des Asiatiques pour commercialiser la voiture mais pour l’instant aucune suite n’a été donnée. L’Afrique reste le continent que le groupe souhaite conquérir.
Le site D’Apostle Dr Kwando Safo : Kantanka.com

un modèle de la voiture Kantanka – Une initiative du Ghanéen Apostle Dr Kwadwo Safo, fondateur du « Kantanka Group of Companies »

La voiture Kantanka – Une initiative du Ghanéen Apostle Dr Kwadwo Safo, fondateur du « Kantanka Group of Companies »
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
Africaweblab / Ecrit par Sedjro Boris Kurt Houssou
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES