MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
A la rencontre de Mme AVOMO Thérèze Chantal , Fondatrice et Présidente de l’Association MIRACAM
Source, auteur, copyright
Propos recueillis par Maurice Ze pour le Mouvement Nkul Beti
« L’Association MIRACAM a été créée à Montpellier en France par quelques volontaires décidés à investir dans des missions d’aide. Dans le but d’améliorer la qualité d’actions de MIRACAM, une représentation au Cameroun effectue le relais de proximité avec des populations locales. »
     Date de publication: 02-11-2012   12:22:58
« Déterminé à tenir compte des phénomènes humains liés à la notion de mondialisation pour créer une société mondiale d’équilibre, de justice et de Paix et à créer des traités mondiaux et des rapports Nord Sud contre toutes formes de tyrannies, d’injustices, de crimes, de corruptions. Procréant de l’espoir, de l’espérance, de la joie pour toutes les générations et principalement pour les générations naissantes, l’Association MIRA-CAM est créée pour répondre à ces cris qui nous parviennent chaque jour, à chaque minute et à chaque seconde dans notre existence. Il est temps pour tous de repenser la vie, où misère et justice se rencontrent ; et où douleur et amour s’embrassent. C’est bien plus qu’une simple association car, c’est un appel à une vie. »
1. Face à Face : Bonjour Madame Avomo. Nous savons déjà que vous êtes la Fondatrice et Présidente de l’Association MIRACAM, l’objet de cet entretien. Dans un premier temps, j’aimerais savoir qui vous êtes vraiment…
 
Bonjour, je vous remercie.
Je vous dirais succinctement que je suis Française d’origine Camerounaise, mère de 4 enfants.
Parcours scolaire et universitaire suivi au Cameroun. Réside en France depuis 2003 et exerce comme Aide soignante dans un EHPAD (Etablissement Hospitalier pour personnes âgées) à Montpellier.
2. Face à Face : Pourquoi avez-vous créé l’association MIRACAM ? Quelles sont les motivations personnelles qui vous ont poussée à ce pas ?
 
Il ya des motivations personnelles et professionnelles qui ont abouti à ce projet.
Personnelles, du fait que j’ai grandi chez ma grand mère, et je me souviens de plusieurs expériences vécues dans le monde rurale. J’ai touché du bout de mes doigts toutes les joies et difficultés inhérentes de ce milieu.
Professionnelles : depuis mon arrivée en France je travaille dans le secteur social et je m’investis énormément dans le milieu associatif tous azimuts. Partager l’expérience associative de la France à mon pays d’origine, c’est une noble tache je pense.
3. Face à Face : D’une manière générale, quelle mission se donne l’association MIRACAM ? Et quels sont ses objectifs ?
 
Mira-Cam, ou Milieu Rural et Avenir Cameroun comme son nom l’indique, a pour mission principale, d’appuyer des efforts de développement et de lutte contre la pauvreté en milieu rural.
Cette mission s’effectue à travers trois secteurs

Actions Sociales

  • Lutter contre la pauvreté et à la précarité, faciliter l’accès aux droits sociaux et aux aides.


  • Œuvrer à l’émancipation de la jeune fille et à l´épanouissement de la femme, en luttant contre les pratiques coutumières obsolètes et rétrogrades.


  • Prévenir la précarité des seniors.


  • Promouvoir l’éducation et la scolarisation afin d’aider l’enfance en détresse, prévenir la délinquance et réguler les flux migratoires.


  • Favoriser la prévention sanitaire et l’accès aux soins.


  • Promouvoir les échanges culturelles France-Cameroun

Actions Economiques

  • Favoriser la création ou la restauration de plantations agricoles.


  • Aider à la création de champs communautaires.


  • Promouvoir l´auto-emploi en aidant à la création des G.I.C (groupe d´initiative commune) ou G.I.E (groupe d´intérêt économique etc.)


  • Encourager l’Artisanat local.


  • Faciliter la vente et la transformation des produits de l’agriculture ou de l’artisanat.

Actions environnementales

  • Développer des actions de lutte contre le réchauffement planétaire.


  • Développer des actions de protection des espèces animales ou végétales en voie de disparition.


  • Préserver les ressources naturelles grâce à une exploitation techniquement adaptée à la pérennisation des espèces végétales ou animales
4. Face à Face : L’association est légalisée en France et elle dispose d’une représentation juridique au Cameroun. Comment se déroule la gestion de MIRACAM dans la pratique ? Quel genre de problèmes rencontrez-vous au niveau de la coordination locale ?
 
Je tiens à préciser que la procédure de reconnaissance de notre Association est en cours au MINAT du Cameroun. Mais nous pouvons déjà légalement faire quelques activités du fait du dépôt de cette demande. Et c’est ce que Mira-cam fait depuis ses quelques d’existence.
Pour revenir à votre question, ce n’est pas toujours facile la gestion d’une telle structure. Mais avec beaucoup de professionnalisme, nous arrivons à atteindre quelques bons résultats.
La Représentation au Cameroun joue un rôle de relais très important. La principale difficulté, c’est l’éternel problème de communication, et la situation géographique de notre population cible (zones rurales) n’arrange pas le problème dans la célérité du traitement de certains dossiers

5. Face à Face : Présentez-nous votre équipe…
 
Notre équipe se compose comme suit :
En France : un bureau composé, de 5 membres (une Présidente, une Secrétaire Générale et son adjointe, Un Trésorier et une Adjointe.
Un certain nombre d’adhérents, de membre bienfaiteur et de Parrains.
Au Cameroun le bureau est composé, d’un Président, d’un Secrétaire General et son adjoint, d’une Trésorière et son adjointe, et d’un Commissaire aux comptes.
Nous nous proposons d »installer des antennes dans certaines provinces du Cameroun pour être un peux plus rapprochés de nos populations

6. Face à Face : Quels sont les projets que vous avez déjà pu réaliser bien que MIRACAM soit encore toute jeune ?
 
Notre actif comporte, des signatures de quelques conventions de partenariat.
Des remises de dons divers, des parrainages d’enfants dans un Orphelinat, et les scolarisations des enfants de familles rurales extrêmement démunies.
L’alerte donnée dans nos réseaux de communication pour le cas d’un bébé qui « aurait été abandonné » par sa maman à la naissance dans un hôpital a porté ses fruits.
La liste n’étant pas exhaustive, nous recommandons la visite de notre site web : www.miracam.org



7. Face à Face : Et les projets à court et à long terme ?
 
A court terme, Mira-Cam se propose de faire une importante opération de dons de lunettes médicales, dans des établissements sanitaires dotés d’un service ophtalmologiques ou d’une unité de lunetterie, dans des localités plus proches d’une population rurale. Cette se fera courant janvier 2013.
La sélection des bénéficiaires est en cours, et je profite de l’occasion qui m’est offerte, pour préciser que ces lunettes devront strictement être attribuées, à des personnes répondant à nos critères, et ceci sans contrepartie, ou une participation symbolique de leur part.
La représentation de MIRACAM veillera au suivi de ces dons.
Une aide financière sera octroyée à la maman du petit Julien Bébé abandonné et récupéré par cette dernière de pouvoir monter un petit commerce, afin de subvenir ses besoins

A long terme, nous avons des projets de restauration de certains champs agricoles, dans le village de Ngallan à Mbalmayo.

D’autres projets son aussi en cours.



8. Face à Face : Sur le plan de la promotion et du parrainage, que souhaitez-vous obtenir de ceux qui voudraient bien aider ?
 
Nous souhaitons que notre Association soit bien connue et que les populations rurales du Cameroun sans exception commencent à nous soumettre leurs projets.
Sur le plan du parrainage, nous demandons à nos éventuels bienfaiteurs d’avoir confiance en nous et de ne pas hésiter de nous débloquer des aides. Et nous leur assurons un compte rendu clair des actions menées et la façon dont les aides sont attribuées
9. Face à Face : Un mot sur vos partenaires locaux et internationaux ?
 
Nous remercions vivement nos partenaires, et nous leur assurons de leur publicité dans nos réseaux de communication. Notre souhait est que ce partenariat perdure. Nos remerciements vont particulièrement à l’endroit de

- l’IRAD qui nous fait confiance et avec qui nous qui nous travaillons en étroite collaboration.

-AFRO FUSION CUISINE BARNDS basée à MILWAUKEE dans l’Etat du WISCOUSIN qui nous soutiens dans les parrainages.

-PRATCICE CROUPS LTD à Sarasota en Floride dans laquelle j’occupe le poste de DRH

- l’Association REPCAM pour sa main tendue
Sans oublier tous les parrains qui désirent l’anonymat, ainsi que nos Opticiens de la place qui nous livrent régulièrement des lunettes médicales.
Je vais citer, AFFLELOU, ATOL, LISSAC, OPTICAL CENTRE, GRAND OPTICAL, à Montpellier

-Les Volontaires des Nations Unies qui s’attellent depuis des mois à nous faire un site web, ne sont pas en reste.
10. Face à Face : La secrétaire générale de MIRACAM est une française. Quel est le rôle stratégique qu’elle joue au sein de l’association ?
 
Je tiens à signaler que notre Secrétaire Générale n’est pas la seule Française. La grande majorité des membres du Siege Social le sont. Je vais vous préciser que chaque membre de notre Association joue un rôle déterminant et représente le maillon d’une chaine
11. Face à Face : Obtenez-vous du support de l’administration française ?
 
Pas encore c’est une jeune Association, nous espérons et souhaitons que ce soit le cas à l’avenir. Et nous ne manquerons pas d’informer notre public chaque fois qu’une aide d’une quelconque nature nous sera octroyée.
12. Face à Face : Quels sont les contacts de l’association pour vous soutenir avec des dons ?
 
Par courriel :
miracam@rocketmail.com
miracam@hotmail.fr
miracam@laposte.net

Site web: www.miracam.org
Par téléphone
France: 00 33 4 67 58 19 52/ 00 33 6 70 64 52 05
Cameroun: 00 237 99 29 15 08/00 237 99 51 33 61
13. Face à Face : Madame Avomo je vous remercie pour cet entretien. Vous avez le dernier mot…
 
C’est moi qui vous remercie de m’avoir offert cette opportunité. J’invite les adeptes des réseaux sociaux à nous rejoindre dans notre page interactive www.facebook.com/MIRACAM
Le site web www.miracam .org sera aussi une plate forme ou nous débattrons de l’avenir du monde rural Camerounais, en accord avec le monde moderne international.
J’invite toute personne soucieuse de l’avenir de notre planète à nous rejoindre.
MIRACAM
ASSOCIATION LOI 1901.
Déclaration Préfecture de l’Hérault N° : W343014044
N° SIRET : 751 073 388 00017
   Commentaires - [Total : 1]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
Autres Liens Internet
1.  Présentation de l'association MIRACAM
2.  Site officiel de MIRACAM
MENTIONS, COPYRIGHTS
Propos recueillis par Maurice Ze pour le Mouvement Nkul Beti
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES