MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Le Cameroun est perdant dans sa relation économique avec le Nigéria
Source, auteur, copyright
Assongmo Necdem - Le Jour
Le pays achète sur le marché nigérian beaucoup plus qu'il n'y vend. En 2013, jusqu'à 452,18 milliards F.Cfa ont été dépensés pour acheter sur le marché nigérian.
     Date de publication: 05-05-2016   09:15:20
En retour, le Cameroun n'a pu vendre qu'à hauteur de 39,531 milliards F.Cfa en direction du Nigéria. La différence est de 412,487 milliards F.Cfa ; et c'est le montant du déficit encaissé cette année là par le Cameroun dans ses échanges commerciaux avec son grand voisin. 237online.com Le constat est tiré des chiffres avancés en 2015 par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary, à l'occasion de la visite au Cameroun du président nigérian Muhammadu Buhari.

Le Nigéria approvisionne beaucoup le Cameroun, au point qu'en 2011 et 2012, il était le premier fournisseur du marché camerounais en se taillant respectivement 22,6% et 17,8 % des importations. C'était mieux que la France qui enregistrait (12,8 et 11,8%) et la Chine (10,8 et 10,4%) sur ces mêmes périodes. Voilà pour les statistiques fournies à l'époque par la direction des Affaires économiques du ministère des Finances (rapport de l'exercice 2013 sur les perspectives économiques, sociales et financières du Cameroun). Ça c'est pour les échanges commerciaux formels entre les deux voisins. Toutes les études reconnaissent qu'il existe une part du commerce illégal et informel qui est non négligeable, du fait de la porosité des quelques 1 400 km de frontière très peu contrôlée.

Le gouvernement du Cameroun et le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam) reconnaissent que des produits de contrebande partent du Nigeria et inondent le marché camerounais. Il faut donc comprendre que le commerce entre les 2 pays dépasse les chiffres ; creusant davantage le déficit du Cameroun. Le pays peine à nourrir son grand voisin dont la population est estimée à 183 millions de personnes en 2016. En 2011 et 2012, le Nigéria consommait 4,2% et 3,5% des exportations camerounaises. Ce sont essentiellement des produits alimentaires, du bétail, des huiles végétales, des produits de l'industrie, de l'aluminium et des détergents.

En retour, le Cameroun achète au Nigeria principalement des produits pétroliers, des lubrifiants, des matériaux de construction, des produits cosmétiques, des engrais, des oranges, des appareils électroménagers, des articles de ménage et des tissus pagnes. La présence nigériane dans l'économie nationale est aussi significative. En 2010, les ressortissants nigérians tenaient 4% des entreprises recensées au Cameroun. Il y avait 3 127 unités engagées dans le commerce de détail et de gros, mais aussi dans les secteurs de l'industrie lourde tels que la métallurgie et les bâtiments et travaux publics. Aujourd'hui, il faut ajouter la cimenterie créée à Douala par l'homme d'affaires Aliko Dangote. Il prévoit d'ailleurs d'ouvrir une seconde usine à Yaoundé.

Faire mieux

En 2013, le Nigeria était le 2ème fournisseur du Cameroun, mais ne se situait qu'au 14ème rang de ses clients. Le gouvernement camerounais a dit son engagement à relever la contribution nationale aux échanges commerciaux avec le voisin nigérian, malgré l'insécurité créée à la frontière par Boko
Haram. Le ministre de la Communication Issa Tchiroma Bakary révèle que depuis 2009, la partie camerounaise a entrepris des activités de prospection économique et commerciale sur le marché nigérian. Au plan institutionnel, les deux Etats ont signé, le 11 avril 2014, un accord qui élargit la gamme des produits commercialisables, et crée des conditions favorables à l'amélioration du commerce transfrontalier. Par ailleurs, depuis 2009, le Cameroun et Nigéria tiennent, chacun chez l'autre, des Journées économiques et commerciales.
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
Assongmo Necdem - Le Jour
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES