MOUVEMENT NKUL BETI
   CAMEROUN             AFRIQUE             MONDE
Le Cameroun en quête d'investisseurs à Washington
Source, auteur, copyright
© Yvette MBASSI-BIKELE | Cameroon Tribune
Le Forum des affaires Etats-Unis – Afrique, organisé par le Bloomberg Philanthropies et le US Department of Commerce, s’est ouvert mardi à Washington dans les locaux du Mandarin Oriental Hotel.
     Date de publication: 06-08-2014   09:39:20
Une imposante délégation d’opérateurs économiques camerounais, des membres du gouvernement ainsi que de nombreuses entreprises américaines y ont pris part. Occasion pour «l’Afrique en miniature » de se promouvoir. D’ailleurs, la délégation camerounaise, conduite par le président Paul Biya en personne, n’a pas attendu l’ouverture de cette grand-messe des affaires pour « attaquer », bille en tête, les investisseurs et autres opérateurs économiques américains. De forums en ateliers ou « side events », les ministres détenteurs de portefeuilles clés dans le secteur de l’économie sont très actifs et font un travail de réseautage non négligeable, depuis leur arrivée la semaine dernière à Washington. A la manœuvre : Louis Paul Motaze, secrétaire général des services du Premier ministre, Emmanuel Nganou Djoumessi de l’Economie, de la Planification et Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey des Finances, Laurent Serge Etoundi Ngoa des Petites et Moyennes entreprises de l’Economie sociale et de l’Artisanat, Emmanuel Bonde des Mines, Industries et Développement technologique, Basile Atangana Kouna de l’Eau et de l’Energie.

Il s’agit pour le Cameroun de convaincre les entreprises américaines que le pays entre dans une phase très différente de sa situation économique et que celles-ci devraient en faire partie, pour ne pas rater le train de l’émergence. Le Forum se déroule dans un contexte où l’Afrique en général, et le Cameroun en particulier, est reconnu comme un marché dynamique avec une classe moyenne en pleine expansion. Le pays capte déjà des investissements de certains pays des BRICS comme la Chine ou le Brésil et d’autres économies en développement. Il est ainsi temps, pour lui, de réveiller les entreprises américaines pour les faire participer au climat d’investissements déjà plus que frémissant et prometteur au Cameroun. En outre, il y a une prise de conscience croissante au niveau des décideurs et de la population sur la transformation économique comme un impératif pour le pays de connaître une croissance soutenue et favoriser le développement inclusif.

Dans les différents réseaux et ateliers, la délégation camerounaise identifie et ne cesse d’étaler les opportunités d’investissement dans le pays, corrige les préjugés au sujet de l’environnement des affaires et suggère des domaines d’intérêt général pour un futur partenariat avec les Etats-Unis d’Amérique. Le Cameroun se présente ainsi comme un bon risque, décrivant plusieurs changements clés survenus dans la dernière décennie, des politiques et réformes délibérées visant un renforcement des institutions ainsi que l’amélioration du climat des affaires. Le message du Cameroun à Washington est clair : le commerce et l’investissement dans le pays continueront de croître. Et, les Etats-Unis peuvent saisir l’occasion, car un avenir mutuellement bénéfique est possible si le partenariat entre les deux pays se concentre sur les domaines à forte valeur ajoutée. Education, agriculture, sciences, innovations technologiques, mines, énergie… entre autres.
   Commentaires - [Total : 0]
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Yvette MBASSI-BIKELE | Cameroon Tribune
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
NOS PARTENAIRES