Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
Click here to send us your inquires or call (852) 36130518
MOUVEMENT NKUL BETI
Tribune libre
Le Cameroun enterre le père de la médecine primaire, le Dr Simon ATANGANA pour l’éternité à Nkong Binguéla
Source, auteur, copyright
Dr Vincent-Sosthène FOUDA
Au matin du 26 février 2015, une nouvelle odieuse et funeste nous a été annoncée. Celle qu’on ne souhaite pas entendre et que redoutaient déjà tous ceux qui suivaient le bulletin de santé du Dr Simon ATANGANA. En effet, depuis la semaine précédente, rien n’était plus rassurant. Le patriarche Mvog FOUDA MBALLA allait de mal en pis, sous nos yeux hagards et notre combativité mal récompensée, il passait de vie à trépas, lentement mais sûrement, en dépit de tous les efforts, le père des soins de santé primaire au Cameroun venait de s’endormir pour l’éternité. Aujourd’hui, alors que le corps de la médecine camerounaise est réuni à l’entrée principale de l’Hôpital Central de Yaoundé ce jeudi 26 mars 2015, j’éprouve comme une nécessité de prendre la parole.
     Date de publication: 27-03-2015   17:47:37
Je ne sais pas Dr Simon Atangana, si en quelques mots, je réussirais à donner l’image complète du médecin, du patriarche, de l’homme, que vous avez été durant une vie si bien remplie. Vous êtes né le 4 septembre 1926 à Nkong Binguéla dans ce qui allait pendant longtemps s’appeler Ndjoungolo Sud avant de devenir l’arrondissement de Mbankomo aujourd’hui rattaché au département de la Mefou et Akono. Vous étiez fier d'avoir passé votre enfance et votre jeunesse ici, d’y être allé à l’école. Ici à Yaoundé, vous avez fait vos humanités gréco-latines à l’Ecole Supérieure de Yaoundé jusqu’en 1945 avant de vous envoler pour le Sénégal où en 1952 vous êtes diplômé de la faculté de médecine William Ponty de Dakar au Sénégal.
En 1972 vous êtes à Paris et vous décrochez cette année-là :
-Le Diplôme d’Etudes Supérieures en médecine tropicale à l’Institut de médecine et d’épidémiologie africaine (Fondation Léon Mba – Paris France)
-Le Doctorat en médecine à la Faculté de médecine de la Pitié Salpêtrière (Université Paris VI). Votre thèse porte sur : « Les glycoprotéines sériques à l’état normal et pathologique » sous la direction du Professeur LENEGRE
-Le Diplôme de spécialisation en épidémiologie générale à l’Institut Pasteur de Paris.
Pour ce parcours pointu à vous Dr Simon Atangana, honneur et respect !
Vous avez commencé votre carrière à Kaelé en pays Moundang, vous y séjournerez 10 ans soit de 1952 à 1962. Vous avez ainsi montré le chemin.
De 1962 à 1968, vous travaillez comme interne à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière de Paris et vous rejoindrez l’Hôpital saint Camille de 1970 à 1972.
A votre second retour au Cameroun, vous êtes nommé chef de service d’épidémiologie au ministère de la Santé publique, c’est vous qui mettrez sur pied le programme de vaccination élargie dans notre pays dès 1973.
Vous êtes tout au long de votre carrière, passé par plusieurs directions au ministère de la Santé :
Vous avez été, conseiller technique n° 1 et directeur de la santé dès 1977. C’est vous qui en 1978, nous nous devons d’y associer les Drs Abena et le Dr Temgoua, oui c’est vous qui mettrez en place les Soins de Santé Primaire au Cameroun en vous inspirant des exemples du Canada et du Vietnam.
Vous aviez une véritable passion pour les maladies infectieuses, acquise lors de votre séjour au Sénégal, mais aussi une passion pour l’épidémiologie. Voilà pourquoi vous avez mis en place la carte sanitaire de notre pays.
Beaucoup de ceux qui étudient l’épidémiologie aujourd’hui ici au Cameroun se souviennent aussi que vous avez initié la recherche en biochimie médicale, en interprétation des examens de laboratoire et aux manipulations élémentaires de laboratoire que tout médecin doit connaître.
Vous étiez un maître expérimenté, respectueux du malade, un exemple, un horizon vers lequel beaucoup de nos médecins devraient regarder aujourd’hui.
A l’heure de la retraite, vous reviendrez comme médecin chef à l’Hôpital Ad Lucen puis de 1987 à 1997 vous êtes directeur technique à la Fondation Ad Lucen.
Ce serait mal vous connaître que de limiter ces propos à vos grandes qualités de médecin, d'homme de laboratoire, de scientifique. Non, vous avez été parmi les premiers à comprendre qu'il fallait une formation spécifique pour les futurs médecins généralistes et qu'il était indispensable de poursuivre cette formation au-delà des études ; il fallait organiser le recyclage, la formation continue.

Dr Simon Atangana, vous avez été un grand médecin, un scientifique curieux, un patriarche respecté ; vous avez été tout simplement un « Monsieur ». Pour qu'on puisse s'adresser ainsi à vous, c'est tout simplement parce que vous avez aimé vos semblables. Vous étiez un homme de paix, voyant en chaque être humain une manifestation de la grandeur de la création.
Vous aimiez le beau, vous aviez besoin du beau. Mais vous étiez aussi animé d'une foi profonde. Puis-je évoquer avec quelle chaleur dans les mots, vous m'avez raconté, il y a quelques mois, alors que j’étais venu vous annoncer le décès de l’Abbé Louis Paul Ngongo, votre frère, vos moments de prière alors que vous étiez tous deux étudiants à Paris. Durant les dernières semaines de votre vie, cette foi profonde a été merveilleusement soutenue par votre famille. Tous vos enfants vous ont entouré, votre fils a cheminé avec vous et votre épouse était tout simplement là, à vos côtés, attentive et sereine.

A votre épouse, à vos enfants, à vos proches, nous exprimons toute notre sympathie au moment de cette séparation. Nous savons qu'ils ont trouvé force et grâce dans la communion vous préparant au grand passage. Vous resterez pour nous un exemple. Nous savions que vous aimiez le travail bien fait et que tout travail quel qu'il soit devait être bien fait... Merci Dr Simon ATANGANA, merci tonton « SIMOUN » !

Son cœur a cessé de battre devant témoins. À dire vrai, on ne soigne pas la mort. Feu M. l’Abbé Léon MESSI nous enseignait qu’aussitôt formé dans le sein d’une mère, on est mûr pour mourir. Ni nos protestations, ni nos récriminations, ni nos supplications, ni notre vain acharnement, rien, aucune intervention ne peut réussir à repousser les assauts du rapace mortifère qui avait déjà planifié de fondre sur ce passereau que tu es. Mais il te conduit après des tiens, de ton père Max, de ta mère Marguerite, de tous tes frères en médecine, mais aussi de Nkong Binguéla.

Patriarche Mvog Fouda, l’homme de l’anyang, de l’avouman, du mgbwa, avance, avance vers les eaux profondes, avance, avance vers la vie qui ne finit plus.
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
Dr Vincent-Sosthène FOUDA
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
12-05-2013
Bonne fête maman
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES

按揭計算機| 買樓| 上車盤| 搵樓| 屋苑| 樓盤| 地產| 租樓| 租盤| 二手樓| 新盤| 一手樓| 豪宅| 校網| 放盤| 樓價| 成交| 居屋| 貝沙灣| 美孚新邨| 嘉湖山莊| 太古城| 日出康城| 九龍站 | 沙田第一城| 西半山 樓盤| 樓市走勢| 青衣| 西貢 樓盤| 荃灣 樓盤| Grand Austin出售的樓盤

推荐一个卖雪茄的网站| 雪茄网购| 雪茄哪里买| 雪茄| 哈瓦那雪茄| 雪茄网| 雪茄专卖| 雪茄价格| 雪茄烟网购| 雪茄专卖网| 雪茄专卖店| 网上哪里可以买雪茄| 买雪茄去哪个网站| 雪茄怎么抽| 雪茄烟| 雪茄吧| 陈年雪茄| 限量版雪茄| 大卫杜夫雪茄| 保利华雪茄| 古巴雪茄品牌| 古巴雪茄价格| 古巴雪茄| 古巴雪茄多少钱一只| 古巴雪茄专卖网| 烟斗烟丝| 烟丝| 小雪茄| 金特罗雪茄| 帕特加斯d4 | 蒙特雪茄| 罗密欧朱丽叶雪茄|

噴畫| banner| banner 價錢| Backdrop| Backdrop 價錢| 易拉架| 易拉架 價錢| 橫額| 印刷| 橫額印刷| 印刷 報價| 貼紙| 貼紙印刷| 宣傳單張| 宣傳單張印刷| 展覽攤位| 書刊 印刷| Bannershop| Ebanner| Eprint| 印刷 黃店| 印刷公司| 咭片| 海報| 攤位| pvc板| 易拉架設計| 海報印刷| 展板| 禮封| 易拉架尺寸| foamboard| pvc| printer| label| print shop| poster| business card| postcard| print services| printing company| name card| hk print| hong kong printing| Leaflet| Printing|

邮件营销| Spread| Email Marketing 電郵推廣|

wms| vending machine| barcode scanner| QR code scanner| SME IT| it solution| rfid tag| rfid| rfid reader| it outsourcing| printing labels| IRLS| IT Support| system integration| software development| inventory management system| label printing| digital labelling| barcode label| Self Service Kiosk| Kiosk| Voice Picking|

Tomtop| Andoer| LEMFO| Anet A8| Xiaomi Roborock S50| Xiaomi M365 Scooter| MXQ PRO| MJX Bugs 5W| Hohem Isteady Pro| Hubsan H501s X4| Anet A6| Dobby Drone| ILIFE V7s| Creality Ender-3| Hubsan H501s| Hohem Gimbal| Trumpy Bear| Amazfit Bip| Hubsan H501s| Vernee T3 Pro| DJI Mavic Air| Anet A8 3d Printer Review| Populele| SONOFF| Homekit| JJPRO X5| LEMFO LEM7| Anet| Koogeek| Hubsan Drone| Wltoys| Feiyu| Zeblaze| Lixada|

electric bike| best electric bike| electric bikes for adults| e bike| pedal assist bike| electric bikes for sale| electric bike shop| electric tricycle| folding electric bike| mid drive electric bike| electric bike review| electric fat bike| fat tire electric bike| electric bicycle|