MOUVEMENT NKUL BETI
Mobilisation
UNE ÉPIPHANIE MÉLANCOLIQUE - Réaction de l’historien David EBOUTOU à la publication « C’est le temps d’un grand soulagement après une longue période d’absence »
Source, auteur, copyright
David EBOUTOU
HISTORIEN/INTERNATIONALISTE
+237 96271929/73257085
Email:dmeboutou@gmail.com
Je viens de lire le documentaire que vous as réalisé à Akonolinga. J'avoue qu'en le lisant, j’ai cru vous connaitre en quelques minutes tant la chronologie et les faits relatés bien agencés m'ont transporté vers la connaissance de ton être profond.
     Date de publication: 07-08-2013   07:37:20
J'ai cru imaginer en vous lisant qu'en même temps qu'il se dégage comme une nostalgie en vous, vous vous arrêtez de temps en temps pour marquer votre étonnement sur ce que vous avez appelez les égoïsmes des hommes, qui selon vous ont dénature ce lieu qui vous donné la vie et qui vous a vu naitre.
Cette indignation est d'autant plus manifeste que quand vous listez les membres de votre famille tous devenus des Hommes aujourd'hui, tout semble revenir en surface devant le lieu où repose l'épouse de votre neveu.

Je pourrais être plus long, mais le plus important étant pour moi le fait de nous avoir fait vivre vos émotions au travers de ce texte et de ces belles images qui frapperaient même le plus stoïque des hommes.

Maintenant, s'agissant des remarques et ce en rapport avec le titre de votre texte qui revient d'ailleurs en emphase et en anaphore dans votre texte, vous semblez interrogez les choix de Dieu à votre sujet et vous vous justifiez de fort belle manière, mais on ne saurait aussi passer ici sans se demander si vous avez seulement envisagez une fois la lecture de votre texte à l'inverse au mieux ce qu'aurait pu advenir votre existence si vous n'aviez pas été bachelier très jeune et bénéficie d'une bourse en Allemagne ceci en essayant d'actualiser le contexte. En d'autres termes, vous savez que des jeunes fussent - ils intelligents de nos jours n'ont aucun réceptacle à la fin de leurs études, les bourses relèvent de la métaphysique ici et à contrario. Beaucoup rêvent de partir d'où vous venez. Vous voyez un peu L'IRONIE
DU SORT.
Donc moi à votre place, j'intitulerai ce texte MERCI SEIGNEUR D'AVOIR
FAIT DE MOI CE QUE JE SUIS.
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
MENTIONS, COPYRIGHTS
David EBOUTOU
HISTORIEN/INTERNATIONALISTE
+237 96271929/73257085
Email:dmeboutou@gmail.com
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES