MOUVEMENT NKUL BETI
Mobilisation
Lettre du Mouvement Nkul Beti aux artistes Ekang
Source, auteur, copyright
© Maurice Ze
Visitez le site du CARE: www.care-village.com
Dans ce présent message, le Mouvement Nkul Beti (MNB) fait appel à la solidarité des artistes Ekang afin que les plus soucieux de l’état désastreux de leur promotion nous rejoignent pour bâtir ensemble un cadre de promotion plus efficace. Nous avons initié le projet CAREK pour booster la carrière des artistes Ekang avec des méthodes plus modernes.
     Date de publication: 03-03-2013   14:57:59
Les artistes Ekang qui se souhaitent de meilleures conditions pour valoriser leur talent et défendre leurs intérêts connaissent assez de difficultés face à un monde du Showbiz vivant d'une concurrence assez accentuée. Les manières de vivre les artistes, d’écouter leurs chansons, de comprendre leurs œuvres etc. se transforment très rapidement. Le monde du showbiz subit de perpétuels changements. Et attend des artistes et de leurs promoteurs une créativité et une discipline adaptée à l’évolution technologique.

Que faut-il faire lorsque les fans n’achètent plus les dvd ? Que faut-il faire lorsqu’il y a moins de concerts, moins de festivals pour vous tous ? Quelle est la meilleure manière d’agir lorsque les artistes Ekang, ambassadeurs et préservateurs de la culture Ekang, n’arrivent plus à vivre de leur talent ? Autant de questions qui ont poussé le Mouvement Nkul Beti à initier le projet CAREK.

Le CAREK ou le Collectif des Artistes Ekang représente un cadre commun de promotion d'artistes. Le Mouvement Nkul Beti, qui se donne l’objectif de booster la carrière des artistes en leur créant des opportunités d’épanouissement et d’usage de leur talent, ne peut que se positionner en tant que gestionnaire et encadreur du projet CAREK. Le talent du MNB ne se trouve pas sur un podium, surtout que MNB ne célèbre pas celui-ci devant un public ou des fans. Ce rôle revient aux artistes. Toutefois, nous sommes convaincus que les artistes peuvent mieux valoriser leur talent si et seulement si, ils deviennent plus actif en s’impliquant dans la réalisation du CAREK, et œuvrant pour la continuité de ce projet.

Vu ses moyens modestes, MNB n’est pas en mesure de payer les artistes pour qu’ils s’engagent à la réalisation dudit projet. CAREK est d’abord un outil de promotion dont les premiers bénéficiaires seront les artistes. Il n’est donc pas question de voir MNB comme le profiteur de ce projet mais plutôt les personnes impliquées et les contributeurs. N’oublions pas aussi que la grande partie des retombées économiques et culturelles du CAREK ira directement dans le compte des artistes.

Ce projet se trouve à un stade où on ne saurait mettre au premier plan les primes de participation pour la prestation des artistes. De ce fait, MNB attend de tout artiste soucieux de sa carrière et de la culture Ekang d’agir en fonction de ses moyens. MNB agit pour aider, ne demandez donc pas à cette initiative sociale de vous rémunérer tout de suite.

MNB a besoin de la participation des artistes pour la simple raison que la réussite du CAREK dépend d’eux. C’est aux artistes de jouer ! Et nous du MNB ? Nous vous encadrons seulement par notre capacité de trouver et de développer des solutions profitables pour tous.

Nous vous invitons à bien comprendre le rôle que voudrait jouer MNB dans la société. Ce qu’on fait c’est de devenir la locomotive en initiant des concepts profitables pour tous. Mais nous sommes aussi d’avis que ceux qui ont des problèmes doivent eux-mêmes prendre conscience de leur état en agissant ou en participant à la résolution de leurs problèmes. Ne restez pas donc indifférent aux difficultés que vous connaissez dans le monde showbiz !

CAREK n’est certes pas la meilleure des solutions, toutefois nous sommes convaincus que ce projet a un potentiel que les artistes devraient exploiter.
The Independent
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
Macange Ngaska  06-05-2013   /13:48:49 | Un concert événement?
Chers amis artistes, je réagis suite à cet article qui nous est consacré! En effet comment pouvons nous ,nous organiser pour mettre en avant nos talents, notre culture, surtout quand on n'a ni les moyens logistiques ni des agents pour assurer notre promotion?
On dit toujours"aide-toi et le ciel t'aidera"! Alors je proposerais pour commencer qu'on mette sur pieds un concert-événement tel celui "des enfoirés en France" qui permettra une belle decouverte et visibilité de nos savoir-faire.
Pour cela, il nous faudra une salle, un orchestre, des communicateurs...!
Qu'en dites-vous? Toutes les propositions sont les bienvenues.
Merci pour vos réactions.
 
Autres Liens Internet
1.  Télécharger cet article
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Maurice Ze
Visitez le site du CARE: www.care-village.com
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES