MOUVEMENT NKUL BETI
Mobilisation
Les grands enjeux du projet CAREK, un module du Forum International Ekang
Source, auteur, copyright
© Maurice Ze
Visitez le site du CARE: www.care-village.com
Les observations faites montrent que les artiste-musiciens ekang ont du mal à se vendre dans ce monde où les productions vidéos et les plateformes telles que youtube, twitter, myspace, facebook ont complétement bouleversé la manière de distribuer les œuvres musicales et théâtrales.
     Date de publication: 03-03-2013   14:51:38
Les observations faites montrent que les artiste-musiciens ekang ont du mal à se vendre dans ce monde où les productions vidéos et les plateformes telles que youtube, twitter, myspace, facebook ont complétement bouleversé la manière de distribuer les œuvres musicales et théâtrales. Sans oublier la piraterie qui existe depuis belle lurette. MNB se donne la mission de mettre à la disposition des artistes un instrument de promotion qui vit de la modernité et qui tient compte de l’évolution technologique et médiatique.

Dans un article publié en Juin 2011, MNB se penchait déjà sur la problématique des artistes et de leurs activités dans les réseaux sociaux. Car il est important de comprendre l’impact que peut avoir un réseau social tel que Facebook sur la productivité des artistes. Malgré de nombreux avantages que nous offrent les réseaux sociaux, ne voyons-nous pas un peu trop optimiste en croyant que Facebook vient donner aux artistes Ekang l’instrument tant attendu pour se promouvoir efficacement ? Nous vous invitons à prendre connaissance dudit article en cliquant ici

Il est important d’élargir la question de promotion des artistes Ekang et africains en introduisant d’autres aspects auxquels les artistes font face aujourd’hui. La piraterie étant un mal connu par tous, elle ne fait pas le centre de nos intérêts ici.
1
La valorisation des œuvres grâce à un rassemblement efficace
Le monde artistique Ekang connait un problème de rassemblement pourtant, c’est grâce à la gestion commune des efforts et des talents que la valorisation artistique pourrait mieux s’effectuer. En reprenant le message principal du MNB ici, dans un monde devenu complexe, dans un monde en perpétuel changement, la fusion matérielle et immatérielle joue de plus en plus un rôle prédominant. Les artistes Ekang doivent s’inspirer de cette pensée d’un ancien ministre français qui disait :
« Quand des gens qui ne possèdent aucun bien auront mis en commun : leur force, leur intelligence, leur moralité et leurs capacités professionnelles, ils auront du crédit et une fortune. C’est l’effet admirable de la mutualité. »Jules MELINE.
2
La valorisation des œuvres grâce à une intégration à la communication moderne
Le monde du showbiz de nos jours est bouleversé à cause de la poussée des technologies et des facilités au niveau de la communication. Les artistes Ekang doivent penser à intégrer dans leur promotion et d’une manière juste l’utilisation des instruments de communication. Il faut se perfectionner d’avantage car les œuvres musicales par exemple ne se vendent plus d’une manière classique. Il est question ici de moderniser les canaux de distribution et d’introduire des formes de consommation adaptées aux moyens que nous offre la communication.
3
La valorisation des œuvres grâce à la création des labels artistiques
Le monde du showbiz, bien qu’il soit complexe, offre assez d’avantages lorsqu’on passe de la manière classique de se promouvoir au professionnalisme. Un artiste-musicien par exemple ne devrait pas seulement vivre des œuvres musicales car son talent et lui constituent un produit consommable ou un ensemble de produits. Les artistes doivent créer des labels autour d’eux, achetables dans les boutiques ou en ligne. Le talent d’un artiste est une arme que l’artiste utilise pour créer des produits secondaires autres que l’œuvre musicale, théâtrale etc. Les artistes doivent aussi penser à se faire payer autrement, pas seulement à travers des cachets, mais aussi grâce aux revenus publicitaires, à la vente des propres produits etc.
4
La valorisation des œuvres grâce une implication directe à l’organisation des festivals et concerts
En se regroupant efficacement, les artistes peuvent aussi réduire leur dépendance par rapport aux managers et agents. Les artistes Ekang non établis ont du mal à trouver des festivals pour leur apparition en scène. Une preuve qui montre que le service proposé par les managers/promoteurs ne satisfait pas totalement leurs clients les artistes. Au lieu donc de se fier uniquement aux efforts de ces promoteurs, les artistes sont appelés à plus impliquer dans l’organisation ou la recherche des festivals et concerts. Le monde du showbiz demande aussi de l’imagination et de la créativité tout comme les autres secteurs, trop de concurrents pour peu d’offres. Que les artistes Ekang deviennent plus actifs dans l’organisation des festivals et concerts.

En tout cas, il existe un bon nombre de points d’appui pour valoriser efficacement les œuvres artistiques Ekang. Nous n’avons que cité ici ceux qui nous semblent incontournables et même temps, nous montrons que chaque artiste s’en sortira difficilement seul. Bien évidemment il y a des cas de réussite (succes story) tel que Lady Ponce, toutefois, les artistes sont appelés à passer à l’étape de création des mutuelles, car ce n’est qu’en groupe qu’on obtient de gros de moyens pour mieux s’organiser.

La plateforme CAREK est une approche toute nouvelle qui exige tout d’abord l’union des forces comme nous venons de le souligner. L’heure à l’individualisme n’a plus de place.
5
Le profit des artistes
  • En pratiquant des activités génératrices des revenus, les artistes bénéficient directement des retombées économiques du CAREK.

  • A travers l’organisation des festivals et concerts, les artistes augmentent leurs chances de livrer des prestations qui influenceront positivement leurs portemonnaies.

  • Le CAREK créera d’une manière efficace de nouveau canaux de distribution pour les œuvres des artistes. Nous envisageons exploiter les avantages que nous offre la technologie pour vendre le travail des artistes à juste valeur.

  • Notre vision va plus loin dans la mesure où nous voulons créer un label CAREK et vendre directement des produits liés au talent des artistes. Tout membre du CAREK bénéficiera en termes d’argent de ce Label.

  • Nous avons le savoir-faire et les idées pour augmenter d’une manière exceptionnelle la visibilité des artistes grâce à la communication. Nous voulons créer un réseau d’artistes et de fans accessible sur Internet, sur les Smartphones et les tablettes.

  • Ce réseau que nous mettrons sur pied permettra aux artistes d’entrer facilement en contact avec les acteurs des médias et les décideurs du showbiz.

  • Le CAREK est prédestiné à mieux organiser les rendez-vous des artistes et à protéger leurs œuvres. Nous envisageons travailler avec des acteurs économiques du showbiz (manager, promoteurs, agents, producteur, réalisateur etc.) qui respectent la convention du CAREK. Nous allons ainsi faciliter les rapports entre les artistes et ces acteurs économiques.

  • Bien plus d’aspects positifs pour que vous vous associez à nous.
6
Le profit des acteurs économiques du showbiz
En tant qu’acteur économique du showbiz (manager, promoteur, agent, producteur, réalisateur etc.), votre adhésion à CAREK vous offre beaucoup plus d’opportunités. Vous allez intégrer un réseau des professionnels qui constitue un espace d’affaires et où on se partage les informations. Vous bénéficiez directement des instruments qui vous facilitent le travail en collaboration, et puisez dans notre répertoire (artistes-membres) pour optimiser vos activités.
7
Le profit des sponsors
Soutenir le CAREK financièrement offre une visibilité exceptionnelle aux sponsors. Les artistes-membres du CAREK, dans leurs prestations, au cours de leurs invitations et rendez-vous, auront en même tant le devoir de maximiser la visibilité des sponsors. D’autres instruments tels que les activités culturelles prévues, la plateforme de communication du CAREK etc. constituent un moyen efficace pour polir ou mieux présenter les sponsors.

Le peuple Ekang dont il est en principe question ici se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres ». Ce qui voudrait dire que le CAREK a un potentiel énorme pour les sponsors. Ils pourront toucher un grand public, renforcer leur image ou développer de nouveaux réseaux de vente de leurs produits.
The Independent
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
Autres Liens Internet
1.  Télécharger cet article
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Maurice Ze
Visitez le site du CARE: www.care-village.com
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES