MOUVEMENT NKUL BETI
Mobilisation
Grande première pour les amoureux du jeu Songòh - Le Mouvement Nkul Beti lance un site web pour jouer au Songòh
Source, auteur, copyright
© Maurice Ze
Nous franchissons une étape importante sur le chemin de réalisation de nos ambitions en lançant sur le site web www.songoh-connecting.com une application qui donne aux amoureux du jeu Songòh les moyens de jouer avec d’autres personnes, quelque soit l’endroit dans lequel ils se trouvent.
     Date de publication: 25-11-2011   04:56:02
Jouer le Songòh en ligne c’est d’abord célébrer la culture d’un jeu qui se joue dans plusieurs pays africains et notamment dans les pays ekang. C’est aussi parler de technologie africaine dans la mesure où nous avons utilisé notre propre génie pour développer l’application web que le site www.songoh-connecting.com vous offre. Nous sommes fières de lancer ce jeu sur Internet, tout n’est pas encore parfait, tous les outils prévus pour animer ce jeu ne sont pas encore développés, malgré cela nous restons fidèles à nos exigences c’est-à-dire l’excellence et la perfection dans le travail.

Me concernant personnellement, je suis soulagé d’exploiter enfin le travail que j’ai eu à effectuer en 1998 en développant le code de base du Songòh. Je suis tellement attaché au Songòh qui a complètement bouleversé l’orientation de ma vie. En effet, c’est grâce au Songòh que j’ai eu le courage de me confronter à l’ordinateur, aux algorithmes, à l’abstraction et à la programmation. Si aujourd’hui je suis un spécialiste dans le domaine des TIC c’est grâce à mon obsession de l’époque : pouvoir arriver à jouer le Songòh sur ordinateur.

Couronner cette grande première avec une exclusivité

De vendredi à dimanche (25 - 27 Novembre 2011), entre 20h et 24h, heure d’Europe, j’invite particulièrement les intéressés à livrer des parties contre moi. Je serai disponible pour jouer contre une bonne majorité des personnes en ligne (prévu deux parties contre chacune).

Ne ratez pas donc de prendre part à cette exclusivité

Le Songòh, un instrument de financement de nos activités

Naturellement que nous avons lancé le site web www.songoh-connecting.com pour continuer à promouvoir la culture ekang. En faisant donc cette promotion, nous poursuivons parallèlement une stratégie de mobilisation des ressources financières. Le Songòh en ligne est en effet une plateforme de donation pour financer les activités du Mouvement Nkul Beti.
C’est évident que nous avons besoin des ressources financières pour s’autofinancer et financer les infrastructures de communication. Le jeu n’est donc pas gratuit. Pour jouer au Songòh sur www.songoh-connecting.com il faut au préalable faire un don d’au moins 2 € par mois. Ainsi, toute personne qui s’enregistre comme joueur s’engage à financer les activités du Mouvement Nkul Beti à travers un don mensuel de 2 €. En retour cette personne a un accès illimité au jeu. Dès lors que nous ne percevons plus les dons d’un joueur enregistré, l’accès au jeu lui est automatiquement bloqué.

Les deux premiers mois qui servent de tests sont gratuits.

Le Songòh, un instrument pour poser la première pierre du réseau social du Mouvement Nkul Beti

Nos ambitions étant de mettre sur pied un réseau social construit par les africains, le site web www.songoh-connecting.com représente notre première application web pour gagner un nombre assez important d’abonnés.
Nous espérons ainsi arriver à promouvoir ce jeu pour que effectivement les gens viennent de plus en plus s’enregistrer dans les systèmes mis en place par le Mouvement Nkul Beti.

Le Songòh aussi pour les femmes

Les femmes ont généralement été écartées de ce jeu pour des raisons peut-être traditionnelles. Avec le site web www.songoh-connecting.com, femmes et hommes peuvent jouer sans restriction. D’ailleurs le web vit de l’anonymat, il est donc pratiquement impossible d’exclure les femmes. Même pour des raisons d’habilité nous ne voyons pas pourquoi les femmes ne doivent pas jouer au même titre que les hommes : Le Songòh est d’abord un jeu de tactiques que femmes et hommes peuvent pratiquer librement.

Et les débutants ?

Si vous ne savez pas jouer au Songòh, vous allez apprendre rapidement les règles de base et la philosophie générale de ce jeu. Nous avons élaboré un guide et un manuel d’utilisation pour permettre aux débutants de se retrouver rapidement. Ce guide est disponible sur le site web www.songoh-connecting.com

Enregistrez-vous et faites la promotion du Songòh en ligne !

Logo du site www.songoh-connecting.com
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
Autres Liens Internet
1.  Télécharger cet article
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Maurice Ze
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES