MOUVEMENT NKUL BETI
Mobilisation
L’association « Forum International Ekang ou FIE» se repositionne après les retouches de son site web
Source, auteur, copyright
© Maurice Ze
L’association « Forum International Ekang ou FIE » existe bel et bien. Elle a été créée et légalisée le 5 juillet 2012 selon la loi N0 90/053 du 19 décembre 1990 portant sur la liberté d’association au Cameroun. L’association FIE voit le jour grâce au rôle pionnier que joue le Mouvement Nkul Beti (MNB) dans l’action de rassemblement du peuple ekang. En fait cette association est une initiative du MNB, et est directement liée à son projet « Forum International Ekang ».
     Date de publication: 28-04-2013   03:55:36
Après avoir lancé le projet « Forum International Ekang », la première question relative à la réalisation de ce projet fut de créer un dispositif juridique et administratif pour que ce forum ait vraiment lieu au Cameroun. Le Mouvement Nkul Beti comme d’habitude faisait un pas important vers l’avenir en initiant la création d’une association ekang au Cameroun.

Vu les ambitions du MNB et son rôle pionnier pour les questions de rassemblement et développement économique, l’association FIE doit se positionner à l’exemple de sa structure mère (MNB) comme cadre d’excellence ekang. S’il est vrai que jusqu’à présent nous avons placé la promotion de cette association au second rang, il faut tout de même signaler ici qu’elle a été active en 2012 en faisant la promotion locale du forum. Comme tout projet de grands enjeux, l’organisation du forum a connu des difficultés et des incompréhensions qui ont directement impliqué l’inactivité de cette association.

MNB qui persiste dans la réalisation du forum malgré la grande difficulté de mobiliser les ressources financières nécessaires à un tel projet voudrait faire de cette association un tout premier instrument local pour une action générale de sensibilisation et de mobilisation socioculturelle et économique.

Selon ses statuts, cette association a pour objectifs : la solidarité, la fraternité, le partage et l’entraide entre ses membres, l’assistance pour le changement de mentalités, le transfert des savoirs et du savoir-faire, échanges culturels, l’éducation, la formation, le conseil, la lutte contre les maladies, le chômage, la pauvreté et l’ignorance.

Compte tenu des enjeux prônés par MNB, l’association FIE a en réalité les devoirs suivants :
  1. Promouvoir des rencontres culturelles et célébrer la culture EKANG.

  2. Revisiter l’histoire commune du peuple EKANG et parler du monde EKANG dans sa diversité à travers des conférences, des récits, contes, légendes et le partage des rites culturels communs.

  3. Promouvoir ou créer un marché commun où les opérateurs économiques (entreprises, associations, ONG, MSF, coopératives, porteurs de projets, activistes, chercheurs, écrivains, artistes, stars, célébrités, etc.) se retrouveront ensemble pour diffuser leurs produits, présenter et soutenir leurs projets, nouer des contacts, débattre des problèmes de développement, envisager des perspectives, etc.

  4. Débattre des questions du leadership EKANG dans la sous-région et surtout de la reconquête des domaines clés tels que : l’économie, la technologie, la communication, les médias, etc.

  5. Créer une dynamique sociale en transformant le FIE en une plateforme d’innovations sociales, soucieuse de devenir un pilier du développement communautaire en utilisant les atouts tels que le savoir-faire, la créativité, la compétence, la perfection, l’excellence, la persévérance, la croyance en soi, le dynamisme, l’esprit d’entreprenariat et l’esprit communautaire.

La convention du Forum International Ekang que nous rendrons public dans les jours avenirs montre que nous devons bien distinguer l’association FIE du projet « Forum International Ekang ». Car ce grand projet de rassemblement socioculturel et économique représente un forum des Ekang des 4 coins du monde pendant que l’association, sous la direction du MNB, met en place un dispositif favorable à la réalisation du forum. La convention du Forum International Ekang dit :
a) L’association FIE représente le MNB dans toutes les questions administratives et juridiques concernant le forum.
b) Elle gère un fond de financement du FIE (FONDFIE)
c) Elle organise sous la direction du MNB le forum au Cameroun.

Sur le plan stratégique de réalisation, notre soucis est de transformer cette association en une structure de compétences qui mène diverses activités sur le terrain afin de générer des facilités et ressources pour le FIE. Pour y arriver, nous nous concentrons sur l’implémentation d’un centre de compétences axé sur les activités suivantes :
a) Caravane de mobilisation socioculturelle et économique. Mener un travail de terrain en parcourant les villes et villages ekang afin d’animer les populations à soutenir la vision d’un forum ekang et des activités du MNB en général. Les autres ambitions de cette caravane sont entre autres : recensement des opérateurs économiques et des forces ekang, création des antennes du Mouvement Nkul Beti.

b) Animation jeunesse. Etablir un contact direct avec la jeunesse afin de la sensibiliser pour les questions de leadership et d’entreprenariat. MNB a toujours évoqué la mise en place d’un nouveau leadership. L’animation jeunesse représente donc une approche pratique de focaliser les « leaders de demain ». Il est question de gérer un agenda ou un programme d’activités à travers des actions concrètes sur le terrain, entres autres : ateliers de promotion, forums de discussions, meetings, concertations, formation des cadres susceptibles de prôner la vision du MNB, formation des administrateurs de projets, formation des acteurs de la société civile (fondateurs d’associations, agents de développement etc.), organisation des excursions et challenges de compétence.

c) Animation culturelle. Programme de découverte et de promotion culturelle pour préserver la culture et l’histoire du peuple ekang à travers des événements tels que: les expositions, projections, ateliers de transmission de connaissance, récits, excursions dans le monde rural, découverte des villes et villages ekang.

d) Transfert de compétences. L’objectif principal de cette activité est de passer de la théorie à la pratique en transmettant des connaissances utiles dans des domaines différents. L’association doit se profiler comme cadre de compétences et d’excellence. Le transfert des compétences vise la formation sur la base des expériences acquises et le training. Les domaines focalisés sont les suivants : technologies de l'information et de la communication (TIC), réseaux sociaux, médias sociaux, production des contenus médiatiques, énergies renouvelables, microfinance, microcrédit, gestion des structures de développement, green business.

e) Promotion du CAREK. Le CAREK (Collectif des Artistes Ekang) étant un projet du MNB qui joue un rôle important au sein du FIE à travers la participation des artistes, la promotion locale du CAREK représente aussi une activité de l’association. Autrement dit, elle doit contribuer à la mise en place du CAREK pour bénéficier des atouts et du potentiel de celui-ci.

f) Collecte de dons. Pour résoudre partiellement la question financière qui résulte de l’organisation d’une édition du FIE, nous envisageons collecter des dons en argent à travers des activités suivantes : organisation de la Charity Event Ekang (CEE), tournée locale du CAREK, coup de cœur au sein du CAREK, collecte internationale de dons.

C’est donc le début d’une aventure sans précédent ! La première épreuve est la réalisation du mini-programme 2013 (cf. www.forum-international-ekang.com/agenda.php). Nous tenons à souligner que ce mini-programme ne représente en aucun cas une substitution du « grand forum » attendu. Il rentre plutôt dans le cadre des préparatifs de cet événement. En fait nous avons changé de tactique sans toutefois renoncer à nos grandes ambitions : Nous progressons en réalisant de petits événements avant d’arriver au grand événement.

RECEPISSE DE DECLARATION DE L'ASSOCIATION
   Commentaires
  Pour écrire un commentaire, connectez-vous en cliquant ici
Autres Liens Internet
1.  Télécharger cet article
MENTIONS, COPYRIGHTS
© Maurice Ze
Warning. A l’attention de tous nos visiteurs internautes !
Le Code de la propriété intellectuelle n’autorise que « les copies ou reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective ». Tous les éléments présentés sur notre site MNB (images, vidéos, extraits sonores, textes, photos, logos, illustrations, etc.) sont soumis de facto au droit d'auteur, même si leur accès est libre et gratuit et qu'aucune mention de copyright © ne précise qu'ils sont protégés !

Lors de vos utilisations, reproductions ou représentations d’une œuvre ou d’une partie d’œuvre publiée sur notre site, il est donc conseillé d’obtenir au préalable, le consentement de son auteur, de citer l’auteur et la source originale éventuelle de ladite œuvre. Faute par le copiste de respecter cette démarche, il s’expose seul aux lois, poursuites et condamnations en vigueur, lesquelles combattent le plagiat et la contrefaçon.
Le peuple ekang
Le peuple ekang se retrouve aujourd’hui au Cameroun, au Gabon, en Guinée Equatoriale, au Congo, à Sao-Tomé et Principe, en Angola et dans la diaspora. « On parle d’environ 12 à 14 millions d’hommes et de femmes unis par une histoire, un parlé différent d’une langue la nuance est nécessaire ici, une cuisine, des us et coutumes qui leur sont propres et les différentient des autres peuples bantou. »
TOP VIDEO
Récit Mvett ALUM NDONG MINKO du maître-conteur MVOMO EKO BIKORO
NOS PARTENAIRES

Warning: mysql_free_result() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/qwlipmay/nkul-beti-camer.com/ekang-global-revue.php on line 3125

Warning: mysql_free_result() expects parameter 1 to be resource, null given in /home/qwlipmay/nkul-beti-camer.com/ekang-global-revue.php on line 3129